Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Eh, le jeune! Tu connais ça la simplicité volontaire?

Par ,

Après avoir conduit récemment une Mazda3 GX, une humble voiture de base, j’ai constaté que la simplicité volontaire pourrait devenir payante pour un acheteur d’auto neuve.

Pour rendre cette compacte abordable, le fabricant a éliminé plusieurs gadgets et options inutiles. Cette Mazda fait appel davantage à l’intelligence humaine qu’à des systèmes électroniques qui la remplacent.

Exemple. Le régulateur de vitesse hyper sophistiqué combine l’action d’un pied droit et d’un cerveau humain (de préférence). Système complexe comme pas un, il permet néanmoins de maintenir une vitesse constante. Oui, oui, avec un minimum d’effort à part ça. Imaginez : la puissance d’un cerveau humain mise à contribution pour contrôler la pression appliquée par un pied sur un accélérateur!

Le système de guidage, par ailleurs, jumelle le même cerveau (ou celui d’un autre occupant de la voiture) à l’information fournie par une carte routière MapArt. Conçu au Canada, cet outil de guidage de grande qualité s’achète chez n’importe quel dépanneur pour une somme dérisoire. Il permet au conducteur de déterminer le trajet qu’il suivra avant de faire démarrer le moteur de sa Mazda3. Résultat : zéro consommation! Ensuite, il peut rouler sans souci, sachant précisément où il va, sans dépendre d’un GPS électronique coûteux, qui impose une voix synthétique désagréable ou, pire, des cloches de Pavlov débilitantes!

Et puis il y a le système de déverrouillage, qui nécessite la maîtrise d’un art qui se perd : l’insertion d’une clé métallique taillée sur mesure (tout de même) dans un barillet! J’admets qu’un adepte de console Wii apprendra nettement plus vite qu’un champion de Xbox le mouvement rotatif qui est à la base de cet art. Car, le déverrouillage de la seule portière du conducteur nécessite un geste rapide et sec, alors que le déverrouillage simultané des quatre portières requiert un mouvement lent, tout en douceur. Ici, on ne parle pas de la vulgaire manipulation d’un « Joystick »!

Évidemment, pour le « kid à casquettes à palette » qui a trouvé son permis de conduire dans une boîte de Cracker Jack, offert à la hâte par une autorité provinciale en matière de conduite automobile, cette simplicité volontaire paraîtra assurément abstraite. Mais je garde espoir. Après tout, le rétro redevient populaire à tous les vingt ans!