Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Électricité vs essence

Électricité vs essence

Le véritable enjeu Par ,

Je ne connais pas grand-chose, ma femme vous le confirmera, mais j’en connais un rayon sur l’industrie automobile.

Je suis un récent diplômé du camp « J’ai conduit la Volt », et l’expérience m’a laissé quelque peu perplexe. Au cours de ma carrière, j’ai pris le volant d’une foule d’hybrides, de la Honda Insight originale (eeesh!) aux rarissimes Chevrolet Silverado et Dodge Durango hybrides, et tout ce qui se fait de petit ou gros entre les deux. J’ai également réussi à passer du temps en compagnie d’une flottille de VE, dont une Mitsubishi i-MiEV, une Volkswagen Golf Blue-e-motion et une Tesla Roadster.

Outre au volant de cette dernière, j’ai toujours remarqué un sérieux changement de mon comportement dans ces modèles : je deviens serein, je garde mon calme et je prends mon temps. L’expérience de conduite passe de folle et fiévreuse à « je dois conserver la batterie ».

Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com

Flottant brièvement au-dessus de la route sur un coussin vert dans la Volt, quasiment à plat soit dit en passant, j’ai réfléchi à cette transformation, l’ai analysée et ai conclu que nous devrions tous conduire comme ça. Je ne suis pas médecin, mais je soupçonne qu’on vivrait tous plus longtemps, qu’on aurait moins d’accidents et qu’on diminuerait notre empreinte carbone collective.

Ou non? C’est la raison derrière mon tweet (@Matt_St_Pierre): « J’ai enfin conduit la Volt. Je ne suis pas 100 % convaincu de toute cette histoire de VE… ».

Comme je l’ai mentionné ci-dessus, j’ai cru pour une fraction de seconde que nous devrions tous posséder un VE, ou à tout le moins un hybride. Puis, je me suis mis à penser aux batteries, aux matériaux avec lesquels elles sont fabriquées et à l’énergie qu’il faudrait pour recharger toutes ces machines.

J’ai récemment lu un article sur les parcs de serveurs en Caroline du Nord. Pourquoi cet État côtier pittoresque? Parce que l’électricité y est bon marché. Et pourquoi bon marché? Parce qu’elle est produite à l’aide de charbon. Et que produit le charbon autre que l’électricité? Eh oui! de la pollution. Et massivement, j’oserais ajouter.

De nombreuses provinces et certains États jouissent d’hydroélectricité, mais on est loin d’une source d’électricité 100 % propre. Les énergies éolienne et solaire constituent des options intéressantes, mais il faudrait tapisser tout le Manitoba pour suffire à la demande. Bon, j’exagère peut-être, mais peu importe la source d’énergie, il faudra toujours payer un prix. Le nucléaire?

Voici donc mon casse-tête. Brûler de l’essence dans nos voitures pollue. Le forage pétrolier a ses propres tristes conséquences, comme nous l’avons constaté l’an dernier dans le golfe du Mexique. Et l’exploitation de mines de lithium ou de nickel? Personne ne réussira à me convaincre qu’elle fait du bien à Dame Nature. Puis, il faut penser aux conséquences du transport de ces substances, n’importe laquelle, d’un bout du monde à l’autre, non sans ressembler à ceux des navires pétroliers voguant sur nos océans.