Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Combien d'essence consomme une voiture électrique?

Combien d'essence consomme une voiture électrique?

Voici l'explication... Par ,

Quelle a été la première voiture électrique? Si vous cherchez du côté de Honda ou de Toyota, vous êtes loin du compte. Il faut reculer jusqu'en 1899 pour retrouver La Jamais Contente, construite par le belge Camille Jenatzy. Le 29 avril 1899, la voiture, pesant 1,5 tonne, a atteint la vitesse vertigineuse (pour l'époque!) de 105,88 km/h.

Petit à petit, le moteur à essence supplantera le moteur électrique; pourtant, nous assistons à un retour à cette « ancienne » technologie depuis une bonne décennie... est-ce que la voiture électrique reprendra ses droits? Peut-être, étant donné que les réserves de pétrole diminuent à un rythme alarmant.

L'avantage des voitures électriques, c'est qu'elles ne consomment pas d'essence (ou beaucoup moins, dans le cas d'un véhicule hybride), et compte tenu de la flambée des prix à la pompe, il s'agit d'un avantage non négligeable. Dans ce cas, comment expliquer que la Nissan LEAF, 100 % électrique, puisse afficher une consommation d'essence de 2,2 litres aux 100 kilomètres?

La réponse est simple: si on vous disait qu'elle consomme 21,1 kilowattheures aux 100 kilomètres, est-ce que cela vous parlerait? Probablement pas. Les fabricants automobiles, en collaboration avec les instances gouvernementales, ont ainsi créé une nouvelle unité de mesure, le litre équivalent (Le) afin que les consommateurs puissent comparer ce que pourrait leur coûter une voiture électrique en termes de consommation.

Selon Ressources naturelles Canada, un litre d'essence possède la même énergie que 8,9 kWh. Ainsi, pour un véhicule électrique consommant 19,6 kWh à tous les 100 kilomètres, l'équivalent en litres d'essence est de 19,6 kWh/100 km x 1 Le/8,9 kWh = 2.2 Le/100 km.

Le principal inconvénient des véhicules électriques demeure leur utilisation urbaine; en raison de leur faible autonomie, ce type de voitures ne convient pas, pour l'instant, aux banlieusards. Mais compte tenu des avancées majeures dans le domaine, il n'est pas exclu qu'à moyen terme, l'autonomie moyenne des voitures électriques soit en nette progression, pouvant ainsi attirer davantage de clients.

Pour des explications plus détaillées, consultez le site www.rncan.gc.ca