Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F. Renault 3.5: Jules Bianchi n'a toujours pas digéré la finale de Barcelone

F. Renault 3.5: Jules Bianchi n'a toujours pas digéré la finale de Barcelone

Par ,

Le pilote français Jules Bianchi, protégé de Ferrari et membre de sa filière de développement, est toujours en furie après la finale de la saison de Formule Renault 3.5 tenue sur le tracé de Barcelone.

Lors de l'épreuve décisive, le rival de Bianchi dans la course au titre, le Néerlandais Robin Frinjs, l'a touché en tentant de le doubler pour la quatrième place. La monoplace de Bianchi a filé droit dans le bac à gravier d'où elle n'est jamais ressortie, causant l'abandon du Français.

Frinjs a poursuivi sa route et même s'il fut pénalisé pour son geste controversé, il avait toutefois accumulé suffisamment de points pour être sacré champion.

Bianchi, qui est le pilote de réserve de l'écurie de Formule 1 Sahara Force India, espère bien monter en F1 la saison prochaine, et pourquoi pas devenir pilote Ferrari dans un avenir pas trop éloigné...

F1 Ferrari Jules Bianchi
Photo: Ferrari

« Je mentirais si j'affirmais que ce qui s'est passé à Barcelone il y a de cela deux semaines est désormais oublié », a-t-il déclaré dans le paddock du circuit de Yas Marina pour le Grand Prix de Abu Dhabi.

« Je songe parfois à la façon dont le titre s'est joué. Je dois avouer que mon plus grand regret est d'avoir été percuté par mon principal adversaire dans la course au titre. J'étais en bonne position, mais cela n'est pas le point. J'aurais aimé me battre jusqu'au bout sans incident, mais ce n'est pas ce qui s'est passé », a-t-il ajouté.

Bianchi admet toutefois être satisfait de ses performances en Formule Renault 3.5 cette saison.

« Cette saison, j'ai eu la chance de progresser dans un tout nouvel environnement. Pour moi, tout était à apprendre et j'ai eu à affronter des rivaux extrêmement compétitifs, ce qui prouve la grande valeur de ce championnat », d'ajouter Bianchi.

« J'ai dû me battre pour chaque point au classement et je suis fier du travail accompli. Nous sommes parvenus à toujours rouler en compagnie des meilleurs et si nous n'avons pas décroché le titre, ce n'est pas de notre faute. Nous nous sommes classés seconds, à seulement quelques points du vainqueur. Nous étions en position de gagner le titre, et nous n'avons pas commis d'erreur », de révéler Bianchi.

Fait intéressant : la carrière de Bianchi est gérée par Nicolas Todt, l'actuel gérant de Felipe Massa, pilote Ferrari. Et Bianchi a les yeux rivés sur le volant de cette seconde Ferrari...

« L'objectif que nous avons, moi et mon entourage, est de trouver un poste de pilote titulaire en Formule 1 la saison prochaine », d'avouer Bianchi.

« Ça ne sera pas facile, car il y a peu de volants disponibles, et beaucoup de pilotes libres sur le marché. J'espère que nous trouverons quelque chose d'intéressant. Peut-être serons-nous un peu plus chanceux que nous l'avons été à Barcelone il y a de cela deux semaines... » de terminer le pilote français.