Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Andrea Caldarelli ''exclut'' un passage chez Caterham

F1: Andrea Caldarelli ''exclut'' un passage chez Caterham

Par ,

Adapté de GMM

Andrea Caldarelli se déclare lui-même hors course pour prendre le volant d'une Caterham d'ici la fin de l'année.

Il est connu que les nouveaux dirigeants de Caterham cherchent des pilotes payants sur chaque grand prix pour occuper le baquet de Kamui Kobayashi.

Le jeune Roberto Mehri était pressenti pour Singapour, mais la FIA n'a toujours pas délivré l'indispensable super licence.

Une rumeur suggérait que Andrea Caldarelli pourrait piloter la Caterham au Japon, à Suzuka.

Le pilote italien a déjà effectué des tests en F1 avec Toyota et Ferrari et court au Japon, dans le championnat Super GT.

Manfredi Ravetto, directeur général de Caterham, soutient Caldarelli et ses partenaires japonais.

Cependant Andrea Caldarelli commente dans Speed Week : « Je peux catégoriquement exclure, car la Super GT est en Thaïlande le même week-end et c'est une priorité absolue pour moi ».

Super GT Andrea Caldarelli TOM Lexus
La Lexus TOM, Super GT Series. (Photo: Andrea Caldarelli)

La course en Thaïlande est l'avant-dernière du championnat dans lequel Caldarelli est actuellement deuxième avec sa Lexus TOM.

Andrea Caldarelli explique sur son site personnel : « Il y a eu beaucoup de rumeurs ces derniers jours concernant un possible début en Formule 1 avec Caterham, pour le grand prix du Japon. La confirmation de la prochaine course en Thaïlande exclut cette possibilité car la Super GT reste ma priorité, d'autant que nous nous battons pour le championnat. Cela dit, la Formule 1 est un rêve pour tous les pilotes, et je n'exclus pas une future collaboration comme ça a pu se passer avec Toyota et Ferrari ».

De son côté, Marcus Ericsson insiste qu'il ne connait pas l'identité de son coéquipier pour Singapour.

« Pour être honnête, lorsque l'on prépare la voiture pour un week-end de course, on est tellement concentré que l'on ne pense pas vraiment à ce sujet », de déclarer le pilote Caterham à Reuters.

« Ce n'est pas quelque chose qui m'influence, et de toute évidence nous avons maintenant de nouveaux propriétaires qui poussent pour intensifier le développement de la voiture, c'est donc très positif », d'ajouter Marcus Ericsson.