Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Bernie Ecclestone ''libre'' reprend à temps plein

F1: Bernie Ecclestone ''libre'' reprend à temps plein

Par ,

D'après GMM

Le verdict de la procédure judiciaire est confirmé, Bernie Ecclestone est un « homme libre ».

Un porte-parole du tribunal allemand déclare : « Il n'y a aucune conclusion de culpabilité ou d'innocence de l'accusé. Il quitte la salle d'audience en homme libre ».

Le grand chef de la F1 travaillait à temps partiel depuis des mois et s'est dirigé directement à Londres pour reprendre les affaires en main.

« Je reprends mon travail. J'ai plusieurs choses à rattraper, il y a du boulot. Je perdais deux jours par semaine. Je vais pouvoir maintenant faire ce que j'ai à faire », de dire Bernie Ecclestone à Christian Sylt dans The Independent.

L'image qu'il ait acheté son innocence, notamment face aux charges qui pesaient contre lui, reste controversée.

Mais Bernie Ecclestone admet qu'il se sent « un peu idiot » d'avoir eu à payer et souligne que c'est en grande partie parce qu'il est milliardaire.

« Si j'avais prouvé que je n'avais pas d'argent, je n'aurais pas eu à payer. C'est aussi simple que ça », d'insister le Britannique.

Dans le Daily Express, Bernie Ecclestone commente : « J'ai toujours dit que j'étais innocent et si j'avais attendu le mois d'octobre, j'aurais économisé beaucoup d'argent.

« Mais lorsque vous dirigez des affaires, ce n'est pas facile de régler certaines choses alors que les avocats prennent autant de temps », d'ajouter le grand chef de la F1.

Ses avocats ont insisté mardi que si le procès avait suivi son cours, Bernie Ecclestone aurait été acquitté car les procureurs avaient du mal à prouver quoi que ce soit.

« Ce qui s'est passé, c'est que le juge est venu vers nous avec en gros un acquittement, et il n'a pas eu à le faire. Trois mois supplémentaires auraient été mauvais. Je travaillais les week-ends pour rattraper mes absences durant la semaine. Je n'avais pas vu les choses ainsi, mais c'est comme une péage en fait », de déclarer Bernie Ecclestone.

Pour autant, innocent sur le papier, les dommages aux yeux de la CVC sont faits, une compagnie privée d'investissements.

« Oui, je peux retourner à la gestion de l'entreprise, cinq jours par semaine au lieu de trois, et l'achat de la F1 reste une possibilité », de confirmer Bernie Ecclestone dans l'Express.