Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 Brésil: Mark Webber profite des ennuis de Sebastian Vettel

F1 Brésil: Mark Webber profite des ennuis de Sebastian Vettel

Par ,

Mark Webber (Red Bull) a profité des ennuis de boîte de vitesses de son coéquipier Sebastian Vettel pour remporter le Grand Prix du Brésil, dernière épreuve de la saison 2011 de Formule 1.

Les choses semblaient tourner en faveur de Vettel au départ. Déjà, l'Allemand prenait le large, en donnant tous les signes d'une domination. Le Grand Prix du Brésil semblait être à l'image du reste de la saison.

De son côté, Webber était aux prises avec un Fernando Alonso (Ferrari) en grande forme, l'Espagnol ayant disposé coup sur coup des McLaren de Lewis Hamilton et de Jenson Button qui le séparaient de l'Australien.

C'est alors qu'on entendait sur la radio de Vettel son ingénieur de course, Guillaume Rocquelin, lui annoncer que sa boîte de vitesse manquait de pression d'huile et qu'il lui fallait lever le pied. Quelques tours seulement après, Webber le dépassait facilement, Vettel ayant ouvertement déclaré qu'il ne voulait pas faire obstacle à la bonne marche de son coéquipier.

Étonnamment par contre, le champion du monde a repris du rythme dans les instants qui ont suivi le dépassement, en signant un nouveau meilleur tour. Roxquelin s'est fait intraitable, et a rappelé son pilote à l'ordre. À garder ce rythme, Vettel ne rallierait pas l'arrivée.

Derrière, Button s'inquiétait de ses propres problèmes, avec les pneus tendres ceux-là. Mécontent de leur tenue, il est rapidement passé à la plus dure des deux gommes. Son changement précoce lui a permis de d'abord rattraper Alonso, pour ensuite lui reprendre la place perdue plus tôt dans l'épreuve.

À bord de la deuxième McLaren, Hamilton a subi des problèmes qui, contrairement à Button, ne pouvaient être résolus. Au 48e tour, il s'est arrêté en bord de piste sur bris de transmission.

Lewis Hamilton pourchassait son ennemi favori, Felipe Massa, quand sa transmission a pris congé (Photo: WRi2)
Lewis Hamilton pourchassait son ennemi favori, Felipe Massa, quand sa transmission a pris congé (Photo: WRi2)

Michael Schumacher a terminé la saison 2011 sur une note également décevante. Alors qu'il terminait son dépassement sur Senna pour la neuvième place, leurs voitures se sont touchées.

Bien que les deux aient pu terminer la course, chacun a vu sa stratégie être bousillée par des arrêts imprévus, nécessaires pour réparer les dommages engendrés par la collision. Senna, jugé responsable par les commissaires, a même écopé d'un passage aux puits punitif.

La course pour la septième place au championnat s'est soldée à l'avantage de Force India, dont les deux voitures ont terminé dans les points au Brésil. La journée ne s'est pas trop mal passée non plus pour Sauber, alors que Kamui Kobayashi a su récolter le dernier point de la 10e place.

Le point récolé par Kobayashi (Sauber) était capital, « surtout pas d'accident » lui a-t-on dit (Photo: Pirelli)
Le point récolté par Kobayashi (Sauber) était capital, « Surtout pas d'accident » lui a-t-on recommandé (Photo: Pirelli)

La grande perdante de la journée : l'écurie Toro-Rosso, qui perd les millions tant convoités de dividendes, attribués selon le classement au championnat. Elle termine 25 points derrière Force India, et trois derrière Sauber.

La journée s'est aussi très mal terminée pour Timo Glock et Virgin. L'Allemand a perdu, au 21e tour, sa roue arrière gauche – et ses chances de bien finir la course.

En comparaison, Felipe Massa (Ferrari) a disputé son Grand Prix local de main de maître, en finissant cinquième. Mais, par rapport à son coéquipier Alonso – 31 secondes devant lui –, il a encore du progrès à faire. Ça ne l'a pas empêché cependant de célébrer la fin de l'épreuve avec quelques 'donuts'.

5e, Massa était tout de le meilleur de trois Brésiliens (Photo: WRi2)
5e, Massa était tout de même le meilleur de trois Brésiliens (Photo: WRi2)



Résultats de la course – Grand Prix du Brésil (Interlagos)

1 - Mark Webber (Red Bull RB7-Renault) - 71 tours 1.32'17"464
2 - Sebastian Vettel (Red Bull RB7-Renault) – 16"983
3 - Jenson Button (McLaren MP4/26-Mercedes) – 27"638

4 - Fernando Alonso (Ferrari 150) – 35"048
5 - Felipe Massa (Ferrari 150) – 1'06"733
6 - Adrian Sutil (Force India VJM04-Mercedes) - 1 tour
7 - Nico Rosberg (Mercedes MGP W02) - 1 tour
8 - Paul di Resta (Force India VJM04-Mercedes) - 1 tour
9 - Kamui Kobayashi (Sauber C30-Ferrari) - 1 tour
10 - Vitaly Petrov (Renault R31) - 1 tour
11 - Jaime Alguersuari (Toro Rosso STR6-Ferrari) - 1 tour
12 - Sébastien Buemi (Toro Rosso STR6-Ferrari) - 1 tour
13 - Sergio Perez (Sauber C30-Ferrari) - 1 tour
14 - Rubens Barrichello (Williams FW33-Cosworth) - 1 tour
15 - Heikki Kovalainen (Lotus T129-Renault) - 2 tours
16 - Bruno Senna (Renault R31) - 2 tours
17 - Jarno Trulli (Lotus T129-Renault) - 2 tours
18 - Jérôme d'Ambrosio (Virgin VR02-Cosworth) - 3 tours
19 - Daniel Ricciardo (Hispania F111-Cosworth) - 3 tours



Tour le plus rapide par Mark Webber (Red Bull) en 1min15,324s

Abandons
21° tour - Timo Glock (Virgin)
26° tour - Pastor Maldonado (Williams)
48° tour - Lewis Hamilton (McLaren)
61° tour - Vitantonio Liuzzi (HRT)

Championnat des pilotes
1.Vettel 392; 2.Button 270; 3.Webber 258; 4.Alonso 257; 5.Hamilton 227; 6.Massa 118; 7.Rosberg 89; 8.Schumacher 76; 9.Sutil 42; 10.Petrov 37; 11.Heidfeld 34; 12.Kobayashi 30; 13.Di Resta 27; 14.Alguersuari 26; 15.Buemi 15; 16.Perez 14; 17.Barrichello 4; 18.Senna 2; 19.Maldonado 1.



Championnat des constructeurs
1.Red Bull-Renault 650; 2.McLaren-Mercedes 497; 3.Ferrari 375; 4.Mercedes 165; 5.Renault 73; 6.Force India-Mercedes 69; 7.Sauber-Ferrari 44; 8.Toro Rosso-Ferrari 41; 9.Williams-Cosworth 5