Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Caterham susceptible de loger un protêt en Allemagne

F1: Caterham susceptible de loger un protêt en Allemagne

Par ,

D’après GMM

En Formule 1, tout le monde parle de fric actuellement. Non seulement d’argent, mais aussi de ce fameux dispositif qui agit un peu comme une suspension active.

À quelques jours de la tenue du Grand Prix d’Allemagne, les questions sont de savoir quelles écuries vont continuer à utiliser le Fric à Hockenheim, et quels rivaux logeront un protêt après la course ?

L’histoire a commencé après les essais de Silverstone quand Charlie Whiting a écrit aux équipes de F1, leur indiquant clairement que les systèmes interconnectant les suspensions avant et arrière étaient illégales.

Le dispositif en question n’a pas été banni, mais Whiting indique que certaines équipes pourront choisir de loger un protêt qui pourrait être retenu par les commissaires en Allemagne.

Dans le but de calmer le jeu, des efforts ont été déployés pour arriver à une entente afin d’éliminer les dangers d’un protêt avant qu’une véritable interdiction soit imposée l’an prochain.

Toutefois, le magazine Auto Motor und Sport écrit que Whiting a été incapable d’obtenir l’unanimité des 11 écuries de F1.

Mercedes AMG, Red Bull Racing, Ferrari, Lotus et Williams auraient donné leur accord verbal, sans plus.

Le magazine précise que Caterham est l’équipe la plus susceptible de loger un protêt ce week-end.

« Voyons si quelqu’un aura le courage de loger un protêt contre le Fric d’ici jeudi », de citer une source de la FIA, faisant référence au moment limite pour protester le week-end complet.

En fait, l’absence d’unanimité ne laisse pas le choix aux écuries utilisant un système Fric complexe de le démonter immédiatement.

La première écurie à abattre ses cartes est McLaren.

« McLaren n’a pas l’intention de rouler avec le système Fric au Grand Prix d’Allemagne », de dire un porte-parole de McLaren.