Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Christian Horner prévoit beaucoup d'abandons en début de saison

F1: Christian Horner prévoit beaucoup d'abandons en début de saison

Par ,

Christian Horner, directeur général de l’écurie de Formule 1 Red Bull Racing, prévoit que plusieurs voitures abandonneront lors de la manche d’ouverture de la saison 2014 à Melbourne en Australie.

Lors d’une interview qu’il a accordée à Bloomberg TV, Horner a répété que l’arrivée des nouveaux moteurs V6 turbo hybrides cette saison allait causer bien des soucis, et à bien des points de vue.

« Il s’agit d’un changement monumental. C’est aussi extrêmement cher. Cela changera la donne, c’est certain », de dire Horner.

« Nous aurions aimé que tout ait été gelé comme c’était à la fin de la saison passée ! », a-t-il ajouté avec un grand sourire.

« Toutefois, ce changement technologique était prévu depuis pas mal de temps déjà. Il permettra de rapprocher la F1 avec ce que fait actuellement l’industrie automobile. Mais le moment n’est pas le bienvenu, car c’est un investissement énorme pour toutes les écuries. Par contre, cela fait partie du jeu. La règlementation change chaque année, et nous devons nous y adapter », de dire Horner.

Le Britannique ajoute que les petites écuries feront face à des problèmes majeurs en 2014.

« Pour les écuries de fond de grille, tout cela représente un énorme défi. La différence entre les équipes va encore se creuser cette année. À chaque fois que la F1 remet les pendules à zéro, les équipes qui disposent des meilleures ressources parviennent à produire de meilleures voitures. Oui, je crois que la F1 risque de devenir un sport à deux vitesses cette saison », de prévenir Horner.

Horner ajoute qu’on risque d’assister à de véritables hécatombes lors des premières courses de la saison.

« Je crois bien qu’on verra beaucoup d’abandons lors des premiers Grand Prix. Peut-être même que la moitié du peloton ne parviendra pas à l’arrivée. Puisque nous sommes limités à seulement 100kg de carburant pour toute la course, ça sera très difficile de se rendre au bout. La fiabilité posera aussi un défi gigantesque » de conclure le patron de Red Bull Racing.