Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Colin Kolles affirme que l'écurie Hispania va survivre, mais comment?

F1: Colin Kolles affirme que l'écurie Hispania va survivre, mais comment?

Par ,

Le Dr Colin Kolles, patron de l’écurie de Formule 1 Hispania Racing Team, a nié les rumeurs voulant que son équipe soit sur le point de fermer ses portes.

L’écurie fait rouler les deux monoplaces les plus lentes de la saison, et une rumeur entendue dans le paddock de Monza affirmait que Cosworth cesserait de fournir des moteurs à l’écurie espagnole à cause de factures impayées.

Colin Kolles (Photo: Hispania Racing Team)

« Nous avons discuté de l’échéancier de paiements à Monza et il a été accepté, » de dire Kolles au magazine français L’Équipe.

« La facture de moteurs a été payée jusqu’à la fin de la saison. Je crois que nous sommes en bien meilleure position que d’autres, » de dire Kolles à Motorsport-total.com.

Mais le site web italien 422race.com écrit lundi que l’écurie Hispania survivra d’ici la fin de la saison grâce au financement discret de Bernie Ecclestone. Évidemment, Mr Ecclestone ne désire pas perdre son investissement…

L’écurie devrait survivre, mais pas de la façon qu’on croit.

422race.com affirme que la fusion entre Hispania et Epsilon Euskadi était un gag. Le site prétend que l’intention d’Epsilon Euskadi de monter en F1 n’était qu’un écran de fumée, probablement destiné à détourner l’attention des véritables intentions des décideurs.

« Des sources proches d’Epsilon Euskadi indiquent que le projet de voiture de F1 était en fait un concours proposé aux étudiants espagnols en ingénierie et que le modèle réduit employé en soufflerie était une voiture modifiée des World Series by Renault, » peut-on lire sur le site italien.

422race.com déclare que l’avenir de Hispania passé désormais par Toyota. L’usine de Cologne en Allemagne était liée à Lotus au cours des semaines passées, mais une source de l’usine a déclaré : « Toyota avec Lotus ? Jamais en cent ans ! Nous continuons à discuter avec Hispania Racing Team ».

Le site ajoute que Kolles aurait trouvé un groupe d’investisseurs pour assurer la survie de l’équipe. Des hommes d’affaires serbes et de la République Tchèque reprendraient l’écurie à la fin de la saison. Selon ce qu’a appris le site, Zoran Stefanovic, qui a failli entrer en F1 avec sa structure Stefan GP, ferait partie du groupe.