Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Ce qui a mal tourné dans le dossier de l'écurie Stefan GP

F1: Ce qui a mal tourné dans le dossier de l'écurie Stefan GP

Par ,

Ce qui suit est notre compréhension de l’imbroglio qui a mené à la décision de la FIA de ne pas permettre à l’écurie Stefan GP (et indirectement à Jacques Villeneuve) de disputer le Championnat du monde de F1 2010.

Au début de 2009, la FIA a lancé un appel d’offres aux équipes intéressées à courir dans le championnat 2010. La FIA a précisé qu’il y aurait trois places à prendre.

Quinze structures ont fait parvenir un dossier à la FIA, incluant un provenant d’une obscure Stefan Grand Prix.

Le 12 juin, la FIA révélait le nom des trois nouvelles équipes acceptées à participer à la saison suivante : Campos Grand Prix, Manor Grand Prix et Team USF1. Pas de Stefan GP.

photo: Stefan GP

Dans un communiqué de presse (ironique à relire aujourd’hui), la FIA laisse savoir que : « Toutes les propositions ont subi un processus de sélection sévère afin de s’assurer que les équipes intéressées disposent du niveau requis de financement, les ressources, l’expérience et l’expertise technique suffisante pour participer au plus haut échelon du sport automobile ».

Suivant la décision de la FIA, Zoran Stefanovic, le propriétaire de Stefan GP, a enregistré une plainte formelle à la Commission Européenne, indiquant que le processus de sélection des nouvelles écuries était biaisé en faveur de celles qui avaient déclaré compter utiliser des moteurs Cosworth.

Il est ensuite devenu public que Stefan GP avait repris le projet de voiture 2010 abandonné par Toyota suite au retrait du constructeur automobile japonais.

Stefan GP s’installait alors dans des locaux des bâtiments de Toyota Motorsport situés à Marsdorf en banlieue de Cologne en Allemagne.

À ce moment, il est devenu apparent que les chances de Stefan GP de courir en 2010 devenaient minces. Pourquoi? Parce que Stefanovic ne suivait plus le processus normal d’inscription d’une écurie de F1 au Championnat, et parce que la FIA ne pouvait pas se permettre d’outrepasser ses propres règlements sportifs pour lui accorder une place.

En d’autres mots, Stefanovic tentait d’entrer en F1 par la porte arrière, ce qui n’a pas plu à plusieurs. Le Serbe avait plusieurs arguments allant contre lui :

1.Sa première demande, effectuée en 2009, a été rejetée part la FIA. Il a, par la suite, tenté de se frayer un chemin jusqu’en F1 grâce au projet de Toyota. Dans plusieurs communiqués de presse, l’écurie Stefan GP a martelé « nous avons une voiture et nous sommes prêts à courir » Stefan GP plaçait donc une pression énorme sur la FIA. Ce fut une erreur stratégique.

2.L’écurie a dévoilé avoir engagé Mike Coughlan. Ancien concepteur en chef de McLaren, Coughlan a été l’un des deux personnages centraux de la sombre affaire d’espionnage entre Ferrari et McLaren qui a envenimé la saison 2007. De nos discussions avec des gens de la F1, nous avons appris que la présence de Coughlan, persona non grata, chez Stefan Grand Prix n’a vraiment pas plu à plusieurs dirigeants d’autres équipes. Deuxième erreur stratégique.

3.Finalement, la FIA était aux prises avec ses propres lois et règlements qui l’obligeaient à tenir un nouvel appel d’offres afin de remplacer l’écurie USF1 au Championnat 2010. Dès que USF1 a été rayée de la liste des inscrits 2010, la FIA ne pouvait tout simplement pas la remplacer par Stefan GP sans s’attirer des mises en demeure provenant d’autres équipes se sentant biaisées. La FIA était donc forcée de procéder à un nouvel appel d’offres aux équipes intéressées, mais le temps manquait cruellement.