Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Dernières nouvelles - Jules Bianchi dans un état grave, mais stable

F1: Dernières nouvelles - Jules Bianchi dans un état grave, mais stable

Par ,

Le pilote français Jules Bianchi, victime d’un très grave accident hier sur le circuit de Suzuka, serait, selon les dires de la FIA, dans un « état grave, mais stable ».

Opéré d’urgence dimanche soir, Bianchi est aux soins intensifs à l'hôpital Yokkaichi situé à environ 15km du circuit de Suzuka où avait lieu hier le Grand Prix du Japon.

Sa famille est arrivée sur place, et le célèbre professeur Gérard Saillant est en route pour le Japon.

Le responsable de la communication de la FIA, Matteo Bonciani, s'est exprimé lundi après-midi pour donner des nouvelles du pilote français de l’écurie Marussia.

Il a parlé à la demande des parents de Bianchi, « qui ne se sentaient pas (capables) de parler à la presse, après un long voyage »

Bonciani, très ému selon les médias présents au Japon, a confié ce que l’écurie Marussia avait annoncé, que « la situation était très grave, mais stable ».

L’Italien a insisté sur le sérieux de la situation. « Comprenez bien, c'est très, très grave ». Selon le journal L’Équipe, le terme stable est donc ici à prendre au sens médical strict, qui signifie sans évolution.

Une vidéo de l'accident
Un spectateur a filmé toute la scène de l’accident depuis les gradins à Suzuka.

Toutefois, la FOM a tout fait pour empêcher cette vidéo de circuler sur le web, prétextant des droits d’auteur des images de la F1. À Auto123.com, nous avons décidé de ne pas la publier ici en signe de respect pour Jules et la famille.

On y voit la Sauber endommagée d’Adrian Sutil, et des doubles drapeaux jaunes agités au poste de signalisation.

Le tracteur roule en bordure du rail et récupère la monoplace. Celle-ci balance toutefois beaucoup au bout de sa corde et les travailleurs peinent à en conserver l’équilibre.

Puis, on voit la Marussia passer à toute vitesse. Sur l’herbe détrempée, Bianchi est passager, incapable de tourner ou de ralentir son bolide.

Il percute directement l’arrière du tracteur. Sous la force de l’impact, celui-ci est soulevé dans les airs.

Le choc arrache toute la structure de protection située au-dessus de la tête de Bianchi. Son casque n’a pas percuté de plein fouet l’arrière du tracteur, mais l’impact fut terriblement violent.

Mystérieusement, 10 secondes seulement avant l'accident de Jules Bianchi, deux drapeaux verts sont agités. La raison selon L’Équipe? Le tracteur, qui a pris en charge la monoplace de Sutil, n'est alors plus dans sa zone, matérialisée par le poste 12.

On se souvent qu’il y a de cela deux ans, Maria de Villota, pilote d’essais de l’écurie Marussia, s’était, elle aussi, infligée de graves blessures à la tête après avoir percuté un camion de transport à l’aérodrome de Duxford en Grande-Bretagne. Quelle triste coïncidence…