Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: En colère, Alonso menace de révéler la source de la rumeur

F1: En colère, Alonso menace de révéler la source de la rumeur

Par ,

D'après GMM

Fernando Alonso était « visiblement très en colère » jeudi en démentant énergiquement la dernière rumeur sur son avenir.

Interrogé par l'agence de presse EFE, l'Espagnol laisse entendre que ce bruit venait non seulement d'Italie, mais d'une personne de chez Ferrari.

Red Bull avait rapidement écarté la rumeur que Sebastian Vettel et Fernando Alonso allaient échanger leurs volants en 2015.

Cependant Fernando Alonso était furieux jeudi en rencontrant les journalistes italiens et espagnols à Singapour.

« J'effectue une saison spectaculaire, obtenant le triple de points que mon coéquipier. C'est peut-être ma meilleure année, avec 2012, et pourtant chaque jeudi de grand prix je dois éteindre des feux qui viennent d'Italie », de lancer le pilote Ferrari.

« C'est un peu étrange, mais je ne dirai rien », d'insister Fernando Alonso.

« Si je dois dire quelque chose, je le ferais dans quelques semaines et quelqu'un ne va pas aimer ça », de clairement menacer Alonso.

« La rumeur n'est bonne pour personne. J'ai travaillé très étroitement avec l'équipe au fil des années, en essayant de créer un bon environnement, en allant dîner avec les gars, en faisant du sport avec eux, et puis toutes ces choses viennent de l'Italie. Un jour, je vais en parler », de prévenir Fernando Alonso.

F1 Ferrari F14 T Fernando Alonso
Fernando Alonso, Ferrari F14 T. (Photo: WRi2)

Interrogé sur les derniers bouleversements à Maranello, notamment le départ du président Luca di Montezemolo, le pilote espagnol a répondu clairement.

« Je ne suis pas plus proche de Ferrari avec ces changements. Il est clair qu'il y en a déjà eu beaucoup, Marmorini (chef motoriste), Domenicali (directeur) et peut-être d'autres », de révéler Alonso.

« Montezemolo a eu beaucoup de succès, mais je comprends que tous ces changements ont pour but d'améliorer l'équipe », de conclure Fernando Alonso.