Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Fernando Alonso affirme qu'il peut décider de son avenir

F1: Fernando Alonso affirme qu'il peut décider de son avenir

Par ,

D’après GMM

Après deux semaines de rumeurs folles, Fernando Alonso a admis jeudi au Japon que son avenir chez Ferrari était encore nébuleux.

« Je ne vis pas sur la planète Mars », quand des journalistes lui ont demandé s’il avait suivi ce qui avait était écrit sur lui depuis Singapour.

L’Espagnol ne peut pas nier que sa frustration chez Ferrari, et peut-être l’inverse, soit que les Rouges ne croient plus en sa motivation, pourrait le mener à changer d’écurie.

Un reporter lui a directement demandé s’il avait catégoriquement écarté d’aller dans une autre écurie rivale comme McLaren-Honda ou Red Bull Racing en 2015.

« C’est une question difficile », a-t-il répondu.

« Je dirai que ce que je ferai sera dans le meilleur intérêt de Ferrari », cite Speed Week.

« Ferrari est une marque prestigieuse ; un nom majeur, beaucoup plus gros de n’importe lequel d’entre nous. J’agirai toujours dans les intérêts de l’équipe », a-t-il ajouté.

Toutefois, les rumeurs suggèrent le contraire. Alonso est très certainement le meilleur pilote sur le marché, mais à 33 ans il n’en peut plus d’attendre que Ferrari lui fournisse une voiture capable de décrocher le titre mondial.

« C’est en remportant des titres que les gens continuent à croire que vous êtes le meilleur. Évidemment, je veux en gagner d’autres. Je me sens bien, je suis en bonne condition physique. Je suis au pic de ma carrière. Rien n’a changé depuis Singapour. Il y a quelques options sur la table », de révéler Alonso.

F1 Sebastian Vettel Kimi Raikkonen Fernando Alonso
Sebastian Vettel, Kimi Räikkönen et Fernando Alonso. (Photo: WRi2)

Un autre journaliste a avancé qu’il pourrait faire stopper les rumeurs ou les nier en affirmant quelque chose comme « Je vais rester chez Ferrari ».

Ce à quoi Alonso a répondu : « Au fond, vous avez toujours une bonne idée de ce que vous désirez faire. C’est mon cas. Je suis heureux de faire face à des choix de carrière. Ce n’est pas tous les pilotes qui peuvent faire une telle affirmation. Je me considère être chanceux de pouvoir moi-même décider de mon avenir ».

La rumeur la plus insistante place Alonso chez McLaren-Honda l’an prochain ; Honda était disposé à investir énormément d’argent pour avoir un pilote de renom.

Mais comment Alonso arriverait-il à travailler à nouveau sous les ordres de Ron Dennis après son passage mouvementé dans cette écurie en 2007 ?

« Je ne suis en conflit avec personne dans cette équipe. Mais je suis chez Ferrari. Je pilote pour Ferrari. Ce ne serait pas correct de parler d’autres équipes », de répondre Alonso.

Si Alonso quittait Ferrari, la machine à rumeurs affirme qu’il serait remplacé par nul autre que Sebastian Vettel.

Le magazine italien Autosprint écrit jeudi que l’ancien ingénieur de Vettel chez Toro Rosso en 2008, Riccardo Adami, s’apprête à déménager de Faenza à Maranello en 2015.

« Coïncidence, ou indice ? » d’affirmer le journal sportif.