Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Ferrari gardera les mêmes pilotes - le président

F1: Ferrari gardera les mêmes pilotes - le président

Par ,

D'après GMM

Ferrari aura le même alignement en 2009, c'est la garantie qu'à donné le président de la marque italienne Luca di Montezemolo à La Gazetta dello Sport vendredi, à Monza.

Fatigué d'entendre parler de la possibilité de voir l'Espagnol Fernando Alonso remplacer le Finlandais Kimi Raikkonen dès 2009 au sein de la Scuderia, di Montezemolo a tenu à être clair : « Ça ne fait aucun doute que nous aurons les mêmes pilotes en 2009. »

« Vous ne devriez pas oublier, en discutant de Kimi, qu'il s'agit d'un Champion du Monde. Quelques courses moyennes ne le placent pas en période de crise pour autant. Je me sens mal pour lui qu'il ne termine même pas dans le top dix à Valence, mais en ce qui à trait à Ferrari, il peut respirer », a expliqué l'Italien.

Raikkonen, 28 ans, a semblé surpris du vote de confiance de son président, déclarant malgré tout que pour lui, rien n'avait changé et qu'il comptait bien respecter son contrat de l'an prochain, ajoutant que « rien de particulier » n'avait été discuté lors de sa rencontre avec di Montezemolo.

Ce-dernier ne mâchait pas ses mots au sujet de son pilote : « Kimi est motivé et, bien qu'il sache devoir s'améliorer notamment en qualifications, ce n'est pas quelque chose qui devrait l'inquiéter. »

« Par ailleurs, ces nouvelles pistes sont mauvaises pour la F1, car neuf fois sur dix le vainqueur est le détenteur de la pôle. C'est simplement impossible de dépasser. C'est pour ça que les qualifications deviennent si importantes et que Kimi doit faire mieux en ce domaine. »

Le président a par ailleurs mis au clair la question du Nº 1 qui flotte en l'air depuis quelques courses en déclarant ceci : « Ce terme était utilisé du temps des Lauda et Regazzoni. De nos jours, les temps au tour déterminent la hiérarchie, pas le président. »

« Schumacher, Barrichello, Raikkonen ou Massa, qu'importe! Ils conduisent tous pour ma marque, alors qu'importe qui gagne », a-t-il conclu à Monza.