Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Interview avec Sam Michael de l'équipe Williams F1

F1: Interview avec Sam Michael de l'équipe Williams F1

Par ,

D’après Williams F1

Sam Michael, directeur technique de l’écurie de Formule 1 AT&T Williams parle du KERS, des essais hivernaux, de Pastor Maldonado et des pneus Pirelli.

Sam Michael (photo: Williams)

« Nous avons quelques problèmes de fiabilité, mais rien de grave à part celui du KERS que nous réglons actuellement. Il s’agit d’un ennui avec l’inverseur, qui est situé entre la batterie et le moteur du générateur. Le problème était que lorsque nous avions une panne, l’inverseur n’était pas bien isolé. Tout est réglé et nous devrions rouler avec le KERS à Melbourne, » de dire Michael.

Photo: Williams
Cette année, les voitures de F1 sont munies d’un aileron arrière mobile qui devrait faciliter les dépassements. Quels en sont les avantages ?

« En qualification, cet aileron devrait procurer un avantage d’une demi-seconde, » de dire Sam Michael.

« En course, il devrait donner les résultats espérés, mais il faudra deux ou trois courses à la FIA pour peaufiner le système. Il ne faudrait pas qu’un pilote puisse en doubler un autre trop facilement. Il faut simplement que cet aileron aide le pilote qui a déjà amorcé une audacieuse manœuvre de dépassement, » ajoute-t-il.

Michael précise que les nouveaux pneus Pirelli se dégradaient extrêmement vite lors des premiers essais, mais que les choses se sont améliorées. L’ingénieur croit que cette amélioration est due à l’augmentation de l’appui aérodynamique au fil des essais et au travail de Pirelli.

« Lors des deux ou trois premières courses, nous devrions peut-être effectuer un changement de pneus de plus que prévu, mais cela devrait vite revenir à la normale, » de préciser Sam Michael.