Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Jacques Villeneuve suggère à Räikkönen ''de rentrer chez lui''

F1: Jacques Villeneuve suggère à Räikkönen ''de rentrer chez lui''

Par ,

D'après GMM

Le champion du monde 1997 attaque ouvertement Kimi Räikkönen sur sa saison 2014.

Après deux saisons avec Lotus, le Finlandais a retrouvé l'équipe Ferrari, avec laquelle il était devenu champion du monde en 2007.

« Qui aurait pu imaginer qu'il puisse revenir en F1 déjà? Et qui aurait pu penser qu'il retournerait chez Ferrari? Personne, pourtant il est bien à Maranello », de déclarer Jacques Villeneuve dans Omnicorse.

Le pilote canadien juge que Kimi Räikkönen n'a pas le droit de blâmer la F14 T pour sa mauvaise saison.

« Pour lui, l'accélérateur est soit totalement ouvert, soit fermé. Il fait des têtes-à-queues comme s'il était en Formule 3. S'il ne peut plus piloter une F1, il devrait rentrer chez lui », de lancer Jacques Villeneuve.

« C'est un pilote très expérimenté, il ne devrait pas trouver d'excuses à chaque grand prix, comme le fait un débutant. Il devrait prendre deux ou trois courses pour modifier son pilotage, et s'il ne le peut pas, c'est un problème. On ne peut pas continuer comme ça quand on est champion du monde. On n'a pas le droit de chercher des excuses », d'insister le Québécois.

F1 Ferrari F14 T Kimi Raikkonen
Kimi Räikkönen, Ferrari F14 T. (Photo: WRi2)

Jacques Villeneuve a une opinion similaire concernant Sebastian Vettel, quadruple champion du monde en titre.

Il croit que Red Bull cherche à se détourner du pilote allemand.

« Il est quadruple champion du monde, et Red Bull le traite maintenant comme ils ont traité Mark Webber. Ils semblent avoir décidé de se concentrer sur Daniel Ricciardo. Ils veulent donc 'tuer' Sebastian, car il n'est plus bon pour l'image de Red Bull », de commenter Villeneuve.

Le Canadien croit que Sebastian Vettel devrait sérieusement envisager un changement d'équipe.

« Bien sûr. Il ne peut pas vivre une autre saison comme celle-là. Même Helmut Marko commence à le critiquer. Lorsqu'on perd la foi de son équipe, la politique commence à peser lourdement, et c'est terminé », de souligner Jacques Villeneuve.