Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Jarno Trulli ne serait pas en F1 selon le modèle actuel

F1: Jarno Trulli ne serait pas en F1 selon le modèle actuel

Par ,

D'après GMM

Jarno Trulli a admis qu’il n’aurait pas été en mesure de joindre la Formule 1 si sa carrière avait débuté en 2011. Il croit que le sport est devenu trop dépendant des revenus emmenés par les pilotes.

Nico Hulkenberg et Nick Heidfeld pourraient devoir se contenter d’un rôle de second violon en 2011 – s’ils obtiennent une place – alors que des jeunes pilotes aux commanditaires imposants ont déjà trouvé un volant dans des équipes respectées comme Williams et Sauber.

Trulli, l’un des plus expérimentés pilotes de la grille, est inquiet de l’impact potentiel que cette tendance aura sur son sport.

« C’est tellement difficile pour les jeunes pilotes. L’argent joue un rôle important dès les séries de développement comme la Formule 3. Je ne serais pas ici aujourd’hui si j’avais commencé ma carrière à cette époque », a déclaré celui qui a fait ses débuts avec l’équipe Minardi, en 1997.

Le pilote, qui a couru pour de grandes équipes comme Renault et Toyota, admet par ailleurs que son retour en fond de grille chez Lotus en 2010 a été difficile pour lui.

« C’est fort probablement la pire saison de ma carrière. Je pense que je mérite une médaille du pilote le plus malchanceux de l’année », a déclaré celui qui a souvent été victime de sa mécanique défaillante en cette première année de l’équipe Lotus en Formule 1.

Trulli croit en la nécessité de permettre à de petites équipes de faire leur place sur la grille, mais parvient tout de même à comprendre les équipes de pointe comme Ferrari de perdre patience.

« Nous sommes tous en Formule 1 pour la même raison et avec le même but en tête. Nous avons beaucoup à faire pour y parvenir, notamment dans le domaine de l’aérodynamique. Il est vrai que quatre secondes moins rapides au tour, c’est beaucoup trop lent », a-t-il expliqué.

Quoi qu'il en soit, Trulli ne se décourage pas, lui qui a fait partie de l’équipe Toyota durant plusieurs années, équipe qui, malgré des moyens financiers quasi infinis, n’a jamais réussi à accomplir de grandes choses.