Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Jean Todt ouvert à améliorer la Formule 1 du futur

F1: Jean Todt ouvert à améliorer la Formule 1 du futur

Par ,

D’après GMM

Jean Todt, le président de la FIA, a révélé être disposé à écouter les propositions faites pour réviser les règlements de la Formule 1.

Luca di Montezemolo, président de Ferrari, est l’un de ceux qui ont le plus contesté ces règlements 2014, imposant une motorisation turbo hybride.

Mais Todt ne cesse de répéter qu’il fallait imposer ce changement vers une F1 plus « verte » et plus acceptable d’un point de vue écologique.

« C’était la bonne chose à faire. Mais jusqu’ici, nous n’avons pas réussi à bien communiquer ce changement », de dire Todt dans une interview publiée par La Gazzetta dello Sport.

« Toutefois, l’avenir de la Formule 1 est dans cette direction. La F1 doit désormais atteindre une très grande efficacité tout en consommant le moins de carburant possible, tout en roulant très vite », d’ajouter Todt.

F1 Start 2014
Départ d'un grand prix de Formule 1 en 2014. (Photo: WRi2)

Jean Todt nie que la F1 actuelle soit malade.

« Regardez ce qu’a réalisé Dietrich Mateschitz [grand patron des boissons Red Bull]. Il a réveillé l’intérêt des Autrichiens pour la F1 », de poursuivre Todt.

De plus, Todt déclare être « ouvert à écouter les propositions apportées pour améliorer la F1 » alors que se préparent les saisons à venir.

« Je vais rencontrer les sponsors, la presse, les nouveaux médias, organisateurs et pilotes d’aujourd’hui et d’hier de même que les ingénieurs afin de collecter toutes les suggestions les plus intéressantes », de confier le Français.

MISE À JOUR
Le premier à accepter l’offre faite par Todt a été Niki Lauda, triple champion du monde et directeur exécutif de l’écurie Mercedes AMG.

« Nous devrions commencer par rédiger la liste de tous les règlements qui ont été introduits ou modifiés au cours des dix dernières années », de dire Lauda au magazine Auto Motor und Sport.

Ce dernier indique avoir comptabilisé 77 additions aux changements majeurs aux règlements depuis 2005, incluant le format des qualifications, le système de points, les pneus, les voitures de rechange, la durée de vie des moteurs et des transmissions, l’antipatinage, l’interdiction des essais, le KERS, le DRS, la forme de la carrosserie et du nez, les consignes d’équipes, les échappements soufflés, le ‘Fric’, et autres.

« Puis, nous devrions les analyser un par un et conclure sur ce que cela a apporté ; ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas marché », de dire Lauda.