Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les consignes d'équipes vont être 'régulées' précise Jean Todt

F1: Les consignes d'équipes vont être 'régulées' précise Jean Todt

Par ,

D'après GMM

Jean Todt révèle que les consignes d'équipe vont être "régulées" et non pas simplement autorisées.

Le sujet est réapparu en 2010 lorsque Felipe Massa avait dû laisser passer Fernando Alonso à Hockenheim, après que l'ingénieur Ferrari ait déclaré au Brésilien : "Fernando est plus rapide que toi".

"Personnellement, je ne suis pas contre les consignes d'équipe, mais je suis contre le mensonge," explique le président de la FIA.

Il précise que les consignes d'équipe cachées "desservent les spectateurs et les medias" et amènent ensuite les équipes et les pilotes à mentir.

Jean Todt affirme dans La Stampa : "Les consignes d'équipe sont interdites depuis 2002, mais je me demande combien ont été émises de façon discrète. La différence avec ce qu'a fait Ferrari (à Hockenheim) c'est que ce n'était pas discret. C'était une provocation au règlement".

Mais interrogé si la FIA allait tout simplement abolir ce point de règlement, il répond : "Cela va être régulé. La F1 est un sport d'équipe et chaque équipe est responsable de son comportement. Nous ne tolèrerons plus des mensonges ou des messages codés comme 'Économise de l'essence".

Curieusement, c'est le même Jean Todt qui dirigeait l'équipe Ferrari lorsque Rubens Barrichello avait laissé la victoire à Michael Schumacher en 2002, et qui ordonnait dans la radio 'Laisse passer Michael pour le championnat'.

"Je n'aurais pas dû avoir à dire cela," s'explique Jean Todt.

L'ancien patron de Ferrari poursuit : "Nous avions convenu auparavant que s'il (Barrichello) se trouvait devant après les arrêts, il devait laisser passer Schumacher sans faire de vague. C'était entendu et les pilotes sont payés pour accepter certaines décisions. Mais il m'a fait l'appeler 50 fois et s'est effacé dans le dernier virage -- les spectateurs sifflaient, Schumacher lui a donné la première place sur le podium et Ferrari a reçu une amende de 500,000 $ pour violation du protocole du podium".

À la question s'il avait des regrets sur cette affaire, il reconnaît : "Oui, car avec du recul cela aurait pu être évité. Schumacher aurait remporté le championnat de toutes façons. Mais je l'aurais regretté encore plus s'il avait perdu le titre pour quelques points".

Dans une entrevue avec le magazine français L'Equipe, le président de la FIA laisse entendre que les pilotes Renault "ont aidé" les Red Bull motorisées par Renault à remporter le championnat 2010 en bloquant leurs principaux rivaux à Abu Dhabi.

"Ils (Robert Kubica et Vitaly Petrov) ont aidé Red Bull, même si cette équipe s'est souvent plainte du manque de compétitivité du moteur Renault," affirme Jean Todt.