Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Johnny Herbert en veut à Flavio Briatore, pas à Schumacher

F1: Johnny Herbert en veut à Flavio Briatore, pas à Schumacher

Par ,

D'après GMM

Johnny Herbert revient sur son passage chez Benetton durant les années 90 aux côtés de Michael Schumacher.

Bien qu'ayant remporté deux courses face au champion allemand en 1995, le pilote britannique est parti chez Sauber la saison suivante pour passer le reste de sa carrière en milieu de peloton, bien qu'ayant remporté le difficile grand prix du Nürburgring en 1999, une course mitigée entre piste sèche et piste mouillée.

Johnny Herbert a 47 ans maintenant et devrait reprendre son rôle de quatrième commissaire de course en Inde le mois prochain.

Le Britannique explique au quotidien Hindustan Times que sa place de numéro 2 chez Benetton ne venait pas de Michael Schumacher.

« Mon problème n'était pas Michael. C'était Flavio (Briatore) ».

Johnny Herbert, Benetton B195

Selon Johnny Herbert, c'est Flavio Briatore, patron de Benetton à l'époque, qui a orchestré le traitement privilégié de Schumacher au sein de l'équipe.

« Chaque fois que Michael demandait à Flavio quelques jours d'essais supplémentaires, Flavio ne faisait aucun problème. Si c'était moi qui le demandait, il me disait simplement que ce n'était pas possible », affirme l'ancien pilote.

Johnny Herbert explique que lorsque les essais privés étaient autorisés durant les années 90, il était bien plus facile de progresser à l'époque et aussi d'impressionner une équipe et un directeur d'écurie en début de carrière.

Le Britannique cite en exemple les deux pilotes indiens, Karun Chandhok et Narain Karthikeyan. Le premier a remplacé Jarno Trulli lors du grand prix d'Allemagne et le second devrait retrouver le baquet de la HRT pour le grand prix d'Inde.

Johnny Herbert s'exclame : « Ils ne peuvent jamais prendre la piste et on attend d'eux qu'ils soient rapides lorsqu'ils montent dans la voiture. Ça ne fonctionne pas comme ça ».