Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Kimi Räikkönen détient la clé des transferts

F1: Kimi Räikkönen détient la clé des transferts

Par ,

Le mois d'août marque traditionnellement le début de la période des transferts en Formule 1. Les contrats se négocient, se signent, tandis que certains pilotes traînent un peu des pieds, le temps de voir comment évolue le marché.

Cette année, c'est Kimi Räikkönen qui détient la clé de plusieurs transferts.

Le Finlandais, champion du monde en titre, a beau répéter, jour après jour, qu'il possède un contrat avec la Scuderia Ferrari pour la saison 2009. Mais des signes ne mentent pas. Le pilote le plus taciturne de la F1 semble manquer de motivation. Il se qualifie systématiquement derrière son coéquipier, Felipe Massa, et ses performances en courses sont en dents de scie. Parfois, il semble être complètement à côté de la plaque. Et il bouscule même des gens.

À sa décharge, on dit que les pneus Bridgestone fonctionnent mieux en course qu'en qualification sur la Ferrari, ce qui expliquerait les contre-performances de Kimi.

Mais Räikkönen martèle qu'il sera bien aux commandes d'une Ferrari en 2009. Mais s'il décidait de prendre brusquement sa retraite?

On parle beaucoup de l'arrivée possible de Fernando Alonso chez les Rouges. Le fier Espagnol en a marre d'être chez Renault, au volant d'une monoplace propulsée par un moteur anémique et dotée d'une aérodynamique ratée. La R28 ne génère pas assez d'appui pour faire correctement chauffer ses pneumatiques. Et Fernando n'arrive pas se classer parmi les 5 premiers en course.

Alonso a été récemment vu à Lugano en Suisse. Les médias ont conclu qu'il cherchait une maison pour se rapprocher de Ferrari, tandis que l'intéressé affirmait qu'il était en vacances. Il est intéressant de noter que la ville de Lugano loge aussi le bureau de l'avocat de Ferrari, Me Henry Peter, qui s'occupe des contrats avec les pilotes.

Simple coïncidence? Si Alonso était réellement en congé, il aurait dû aller ailleurs. Il aurait aussi pu être plus discret. Peut-être voulait-il justement être vu à Lugano afin de mettre une pression énorme sur son patron chez Renault, Flavio Briatore pour faire monter les enchères.

Alors, qui sera au volant des Ferrari la saison prochaine? Räikkönen, comme prévu? Alonso? Et pourquoi pas Robert Kubica? Réponse dans quelques semaines...