Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La catégorie n'est plus une course de vitesse en 2011

F1: La catégorie n'est plus une course de vitesse en 2011

Par ,

Adapté de GMM

Avec l'interdiction des ravitaillements et les pneus Pirelli à usure rapide, les grands prix sont devenus comme des courses d'endurance style Le Mans.

C'est ce qu'écrit Joan Villadelprat dans le quotidien El Pais. L'ingénieur et patron de l'équipe Epsilon Euskadi qui engage des propotypes en course d'endurance explique : « Il n'est plus suffisant d'avoir la voiture la plus rapide ou le meilleur pilote, il s'agit de se placer en bonne position pour la fin de la course et ainsi pouvoir se battre à ce moment pour gagner ou défendre sa position ».

Lewis Hamilton a battu le meneur du championnat, Sebastian Vettel, en se concentrant tout le weekend sur la conservation de ses pneus et la stratégie d'arrêts.

Le pilote McLaren affirme : « Pour faire ce que j'ai fait, j'ai puisé de l'expérience de la course précédente », faisant référence à ses pneus qu'il avait endommagé lors des qualifications du samedi, et qui se dégradaient sur la fin de course à Sepang.

La Chine est une bonne surprise pour McLaren, mais Lewis Hamilton sait que son équipe doit encore travailler pour battre Red Bull sur la performance pure.

« Nous sommes la deuxième équipe la plus rapide. Nous ne sommes pas aussi rapides qu'eux en vitesse pure pour le moment, il nous faut être plus malins dans d'autres aspects », indique le champion du monde 2008.

Plusieurs observateurs applaudissent le suspense étonnant et l'excitation de la course de dimanche, mais les puristes s'interrogent si la F1 a finalement changé en mieux.

Le pilote Red Bull, Mark Webber, fait partie des puristes et dit à Reuters : « En terme de catégorie, ça a beaucoup changé. En ce qui concerne le rythme, on retrouve des éléments et l'esprit de l'endurance. Les gens aiment voir les voitures pilotées à la limite, il nous faut donc encore trouver le juste équilibre ».