Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La crise est à l'interne, selon Gerhard Berger

F1: La crise est à l'interne, selon Gerhard Berger

Par ,

D'après GMM

Cinq semaines après avoir annoncé son départ de la scène de la Formule 1, Gerhard Berger a émis des commentaires sur la santé économique du sport qu'il aime toujours autant.

Ancien propriétaire de la moitié des parts de l'écurie Toro Rosso et vainqueur de 10 grands prix en tant que pilote, Berger est toujours aussi passionné par la F1.

« J'ai eu à considérer la F1 comme un business et je ne voudrais pas d'un business qui patauge dans un environnement qui n'est pas sain. La F1 est non seulement affecté par la crise financière mondiale, mais également par des problèmes internes. »

Berger a expliqué qu'il ne voulait pas diriger une équipe dans ces conditions, précisant que la compagnie Red Bull avait priorité sur ses équipes puisqu'elle en est maintenant propriétaire majoritaire.

L'Autrichien a également émis une opinion sur le futur proche de la F1 : « Les prochaines années auront grands besoins du support de Bernie Ecclestone. La F1 se tient sur une glace bien mince. »

« Les organisateurs des courses ne peuvent plus payer pour la venue de la F1 et les coûts élevés signifient que nos commanditaires d'autrefois ne peuvent plus se permettre de nous supporter. »

« Ce que la F1 fait pour 300 millions par année pourrait se faire à 30 millions si seulement les raisons se présentaient pour le justifier. Une chose est certaine, si ça ne change pas, les manufacturiers n'auront pas l'air en santé pour bien longtemps. »

Berger est convaincu d'être « parti au bon moment », insistant pour dire  au passage que son ancienne équipe dispose d'un excellent pilote pour l'an prochain en Sebastien Buemi.