Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La FIA appuie les propos d'Adam Parr au sujet des Ferrari illégales

F1: La FIA appuie les propos d'Adam Parr au sujet des Ferrari illégales

Par ,

D'après GMM

Dans son rapport expliquant pourquoi elle autorise les diffuseurs à double étage, la FIA appuie les propos émis par Adam Parr de l'écurie Williams au sujet des Ferrari illégales.

Parr a déclaré, semble-t-il, être heureux d'avoir appris, lors des audiences de la Cour d'appel, que Ferrari avait avoué avoir fait courir des voitures illégales.

Cette déclaration avait alors fait sursauter Stefano Domenicali de Ferrari et Flavio Briatore de Renault.

Mais lundi, lors de publication de son rapport de 20 pages sur les diffuseurs, la FIA écrit en effet que Ferrari a admis lors des audiences avoir commis « une violation technique » du règlement technique au cours des saisons récentes.

« Ferrari a admis que des éléments de transitions verticaux avaient été employés dans le passé, incluant par Ferrari elle-même, et confirme que toutes ces applications, incluant les leurs, avaient constitué une violation technique du règlement, mais qui a été tolérée, » peut-on lire dans le rapport.

Un peu plus loin dans le texte, on peut lire que c'est bel et bien une faille du règlement qui a mené les écuries Brawn, Williams et Toyota à concevoir des diffuseurs à double étage.

Les équipes rivales avaient basé leurs arguments sur le fait que des ouvertures pratiquées étaient bel et bien des trous.

« Les équipes (qui emploient des diffuseurs à double étage) et la FIA admettent que s'il existe bien des ouvertures entre les différents plans du diffuseur, ceux-ci ne possèdent pas de trous. Nous comprenons que les espaces entre les surfaces ne sont pas des trous tels que décrits par l'article 3.12.5.

La FIA a aussi nié la réclamation déposée par Red Bull qui prétend que l'écurie avait demandé à la FIA en janvier 2007 des éclaircissements au sujet d'un diffuseur similaire.

« Les questions posées à la FIA dans d'autres cas précédents étaient différents et ont été traités correctement et en accord avec l'actuel jugement, » peut-on lire.
photo:Ferrari