Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: La FIA 'reconnait' les excuses de Lewis Hamilton

F1: La FIA 'reconnait' les excuses de Lewis Hamilton

Par ,

D'après GMM

Les excuses publiques de Lewis Hamilton sur l'affaire du mensonge ont été appréciées par la FIA.

Alors que de nombreuses questions plannent sur la position de McLaren et les dômages causés à la réputation du champion du monde, la FIA indique que le pilote britannique a fait la bonne chose en s'excusant.

"Nous reconnaissons les efforts de Lewis à vouloir éclaircir la situation," explique un porte-parole de la FIA. "Il apparait qu'il a été placé dans une mauvaise position".

"Nous attendons maintenant les rapports des commissaires de la FIA avant de procéder à de nouvelles investigations sur le comportement de l'équipe. Nous devons nous référer au Conseil Mondial."

L'équipe McLaren, pratiquement exclue du championnat 2007 avec l'affaire d'espionnage, est maintenant impliquée dans un nouveau scandale, et la presse britannique reste vigilente.

Peu importe les détails des commissaires, les journalistes britanniques n'ont pas bien accueilli l'annonce de la suspension de Dave Ryan.

"Quelqu'un de haut placé chez McLaren avec Anthony Hamilton, le père de Lewis, ont décidé de faire partir Dave Ryan," explique le Daily Mail, après la déclaration de Bernie Ecclestone jeudi, flairant que le vétéran de chez McLaren a servi de fusible.

"C'était pratique pour Lewis Hamilton de blâmer Dave Ryan. 'Je n'ai fait qu'appliquer ses ordres'. C'était aussi pratique pour Martin Whitmarsh. 'Je ne savais rien, Votre Honneur'. Mais en regardant de plus près, sont-ils tous si innocents ?" soupçonne le Daily Mail.

Les excuses de Lewis Hamilton n'impressionnent pas The Telegraph, en indiquant qu'il a menti aux commissaires parce que Dave Ryan lui a demandé.

"A 24 ans, Lewis Hamilton est assez grand pour prendre position. Il est temps pour lui de prendre ses responsabilités, de devenir un homme," indique le journal.

Tous ceux qui connaissent Dave Ryan depuis longtemps au sein de cette équipe, et qui l'ont vu s'occuper de James Hunt, entre autres, alors qu'il était déjà chez McLaren, doutent de la faute spécifique de Ryan.

"Connaissant Dave Ryan depuis plus de 25 ans, il n'y a pas de personne plus honnête et intègre en Formule Un," explique l'écrivain Maurice Hamilton. "Je ne doute pas de (Lewis) Hamilton mais ce n'est pas du tout la personnalité de (Dave) Ryan.
"Est-ce que Ryan aurait été spécifiquement désigné comme fautif ? C'est certainement le cas."

Le patron de l'écurie, Martin Whitmarsh, qui dirige l'équipe de Woking depuis le mois dernier, se retrouve également en première ligne pour les journalistes.

"Par son manque d'appui à un homme irréprochable (Ryan) qui a servi l'équipe sans faute depuis 34 ans, il (Whitmarsh) tombe à la première embûche.» remarque The Guardian.

Le Times ajoute : "Whitmarsh va devoir payer pour cette affaire honteuse, surtout après son intervention laissant beaucoup de questions sans réponse sur qui savait quoi et quand, parmis les responsables de l'équipe."