Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'abolition du Fric n'a pas ralenti Mercedes

F1: L'abolition du Fric n'a pas ralenti Mercedes

Par ,

D’après GMM

Même si le système « Fric » a disparu des monoplaces, tout le monde n’a que ce mot à la bouche dans le paddock du Grand Prix d’Allemagne,

Nombreux étaient ceux qui espéraient que l’abolition des suspensions interconnectées affaiblisse Mercedes.

Ils semblent avoir espéré en vain, même si Valtteri Bottas de Williams a rejoint Nico Rosberg sur la première ligne de départ.

« Nous avons encore la voiture la plus rapide, c’est le principal », résume l’Allemand.

Mercedes n’était pas heureuse pour autant avec l’abolition du système Fric, une composante charnière de sa monoplace 2014.

Chez Ferrari cependant, c’est une autre histoire. Le directeur technique James Allison croit qu’il fallait que les suspensions interconnectées disparaissent.

Par ailleurs, Maranello multiplie les efforts pour convaincre Fernando Alonso de rester.

On raconte dans le paddock que l’Espagnol a reçu les plans du moteur Ferrari de l’an prochain, qui comprend un plus gros turbo.

« Fernando est avec nous depuis plusieurs années, rappelle Allison, mais il n’a pas encore atteint ses objectifs.

« J’espère que ma présentation l’a impressionné. »