Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'accident de Maria de Villota n'a pas été causé par un problème technique

F1: L'accident de Maria de Villota n'a pas été causé par un problème technique

Par ,

L'écurie de Formule 1 Marussia a publié lundi un communiqué de presse dans lequel elle explique, en choisissant bien ses mots, que l'accident dont a été victime Maria de Villota il y a de cela deux semaines n'a pas été causé par un ennui technique avec la voiture.

Le 3 juillet, la pilote de réserve de l'écurie Marussia commençait des essais aérodynamiques en ligne droite sur l'aérodrome de Duxford en Angleterre. La jeune femme venait de terminer son premier passage à vitesse prescrite quand elle est revenue à basse vitesse vers le 'box' quand la MR01 a soudainement accéléré et percuté un des camions de l'équipe.

Le casque de Villota a frappé la plateforme qui sert à soulever les voitures de courses vers le second étage du camion. Elle fut immédiatement transportée à l'hôpital, souffrant de graves blessures au visage. On sait maintenant qu'elle a perdu un œil et qu'elle a subi de lourdes opérations de reconstruction faciale.

Marussia déclare avoir terminé son investigation du crash et précise tout de suite que Maria en était à son quatrième essai d'une voiture de F1. L'écurie voulait tout de suite savoir si la voiture était en cause afin de résoudre le problème avant la tenue du Grand Prix de Grande-Bretagne.

« Après avoir examiné toutes les informations disponibles, l'écurie a constaté que la voiture n'était pas en cause et qu'elle autorisait sa participation au Grand Prix ».

Le communiqué de presse indique que d'autres analyses ont été effectuées. On précise que l'aérodrome de Duxford, approuvé pour de tels essais par la FIA, n'est pas en cause. Les conclusions de ces analyses ont été partagées avec le HSE, le département des accidents de travail britannique.

« Nous sommes satisfaits de constater que les résultats de nos études excluent que la voiture soit en cause. Nous avons partagé nos conclusions avec le HSE dans ce processus de compréhension des causes de l'accident. Maintenant que nous avons terminé ce travail d'investigation, nous pouvons maintenant porter notre attention sur le bien-être de Maria. Nous continuons à offrir notre soutien à Maria et aux membres de sa famille de toutes les façons possibles », a déclaré le patron de l'écurie, John Booth.

Alors si la voiture a correctement fonctionné, la seule cause de l'accident est donc la pilote elle-même, ce que refuse d'affirmer l'écurie Marussia.