Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le grand prix de Rome prend une tournure 'politique'

F1: Le grand prix de Rome prend une tournure 'politique'

Par ,

D'après GMM

La perspective d'un grand prix de Rome dans un futur proche s'assombrit.

Il y a une dizaine de jours, Bernie Ecclestone indiquait que la course dans la capitale italienne "avance à grands pas".

Précisant dans le Telegraph que le premier événement aurait lieu en 2013 "ça va être bon" tout en ajoutant "évidemment il y a un peu de politique."

Les éléments politiques proviennent de Monza. Grand prix historique de la F1, ses supporteurs craignent que Rome devienne le grand prix d'Italie sur le calendrier.

Le président de Ferrari, Luca di Montezemolo, indique à La Gazzetta dello Sport : "Sans Monza, ce n'est pas la F1. Cet événement fait parti du passé, du présent et du futur. Et un déplacement à Rome n'arrivera pas."

Le même quotidien cite le président de la FIA, Jean Todt : "Est-ce concevable d'avoir deux grands prix d'Italie ? Je dirais non. Je dirais qu'un grand prix d'Italie et un grand prix d'Europe peuvent coexister, mais cela dépendra du programme et de la candidature des promoteurs."