Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le maire de Montréal confiant de voir le contrat de F1 renouvelé

F1: Le maire de Montréal confiant de voir le contrat de F1 renouvelé

Par ,

Le maire de Montréal, Denis Coderre, a déclaré lors d’une interview accordée à Bloomberg à New York lundi le 14 avril, être confiant de voir le contrat du Grand Prix du Canada renouvelé pour 10 ans, couvrant la période allant de 2015 à 2024.

Le maire de Montréal était de passage à New York pour affaires, et il a visité les bureaux de l’agence d’affaires Bloomberg où il a rencontré des journalistes.

Le maire de Montréal, M. Denis Coderre
Le maire de Montréal, M. Denis Coderre (Photo: equipedeniscoderre.com)

« Dormez sur vos deux oreilles. Il y aura un Grand Prix l’an prochain. Nous sommes sur le point de signer. Nous voulons simplement nous assurer que tous les détails sont couverts », de dire le maire Coderre à Bloomberg.

Le contrat actuel du Grand Prix se termine au soir du 8 juin. François Dumontier, le promoteur de l’événement, est en pourparlers pour son renouvellement depuis plusieurs mois avec Bernie Ecclestone et la FOM, ainsi qu’avec les différents paliers de gouvernement qui assument la note.

Par contre, les nombreux changements d’interlocuteurs, dus aux élections et aux démissions en tous genres, ont passablement ralenti les discussions…

Nouvelles installations

Interrogé au téléjournal de 18 heures du jeudi 10 avril de la société Radio-Canada, M. Coderre a déclaré : « Nous sommes à quelques semaines d’une signature. Tout le monde possède les documents. Tout le monde se parle. Je ne serai pas le maire qui aura fait perdre le Grand Prix à Montréal ».

Il a ajouté que le financement de la construction de nouvelles installations au circuit Gilles-Villeneuve ne posait pas de problème, et qu’il visait que le nouveau bâtiment soit érigé pour l’édition 2016 du Grand Prix.

Bernie Ecclestone
L’agence Bloomberg a aussi discuté de l’avenir du Grand Prix du Canada avec Bernie Ecclestone.

Le grand patron de la F1 a affirmé être optimiste quant à l’issue des pourparlers.

« Nous en sommes à terminer les détails et je suis convaincu que nous y parviendrons », de dire Ecclestone au téléphone.

« Nous serons heureux de retourner [à Montréal] ».