Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le paddock craint de visiter la Russie en plein conflit

F1: Le paddock craint de visiter la Russie en plein conflit

Par ,

D’après GMM

On n’ose pas le dire trop fort dans le paddock du Grand Prix d’Allemagne, mais le petit monde de la F1 craint de visiter la Russie en plein conflit.

La Russie doit accueillir la F1 pour son premier grand prix en octobre prochain, mais la tension en Crimée, qui est montée d’un cran la semaine passée avec la perte du vol de Malaysia Airlines MH17, inquiète.

« Nos pensées vont aux familles des disparus », a déclaré Pastor Maldonado dans les pages du quotidien Marca, pour honorer la mémoire des presque 300 personnes qui ont perdu la vie dans l’écrasement d’avion.

« Ce n’est pas le moment de parler d’un grand prix en Russie », ajoute-t-il.

Les acteurs de la F1 ont raison de s’inquiéter : Fernando Alonso, par exemple, vole fréquemment à bord des appareils de Malaysia Airlines.

Plusieurs journalistes envisagent de prendre congé pour le Grand Prix de Russie.

« J’ai décidé il y a quelque temps déjà que je n’irais pas à Sotchi », a confirmé un journaliste italien à Hockenheim.

Kamui Kobayashi pense que la poussière a le temps de retomber : « Il reste beaucoup de temps avant le Grand Prix de Russie. Les choses se seront calmées d’ici là », fait-il valoir.