Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le patron de Ferrari tempère les réactions de son équipe après Valencia

F1: Le patron de Ferrari tempère les réactions de son équipe après Valencia

Par ,

D'après GMM

Stefano Domenicali vient tempérer les propos tenus par son équipe latine après le grand prix d'Europe à Valencia.

Sitôt après la course, Fernando Alonso a accusé les commissaires de course d'avoir "manipulé" le résultat, tandis que le site internet officiel de Ferrari appelait "au scandale" pour le dépassement de la voiture de sécurité par Lewis Hamilton.

En ce qui concerne le "scandale", le patron de la Scuderia indique que l'auteur a exprimé les points de vue des supporteurs de Ferrari.

Par exemple, un commissaire de piste a été obligé d'aller chercher des bouteilles en verre jetées sur le circuit suite à l'incident Hamilton.

Fernando Alonso indique que "L'attitude du public est compréhensible. Ils étaient dégoûtés par l'injustice qui s'est produite."

Mais Stefano Domenicali excuse les paroles de Fernando Alonso qui s'est emporté suite "à un moment très chaud".

"Bien évidemment Fernando est celui à qui la situation a plus coûté," explique l'Italien à l'agence de presse AFP.

Ce lundi matin, le site Ferrari reprend le titre du journal italien, La Gazzetta dello Sport, "Scandale Hamilton, Ferrari trompée", et affiche également ce que dit le quotidien sportif espagnol Marca "La F1 doit s'opposer au traitement de faveur de Hamilton".

Cependant certaines presses internationales sont peu impressionnées par l'attitude de Ferrari, le Daily Mail écrit que c'est une "claque à l'arrogance et un signe de désespoir. Ils sont la plus grande équipe dans ce sport, mais ils ne sont que des joueurs. Pas l'arbitre. Peut-être que si la saison avait été dans leur sens, ils auraient été moins sanguins."