Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le patron de Red Bull Racing blâme ses 2 pilotes

F1: Le patron de Red Bull Racing blâme ses 2 pilotes

Par ,

Christian Horner, le patron de l’écurie de Formule 1 Red Bull Racing, a affirmé, par voie de communiqué de presse, que ses deux pilotes, Sebastian Vettel et Mark Webber, devaient porter le blâme pour l’accrochage survenu durant le Grand Prix de Turquie à Istanbul dimanche ; accident qui leur a probablement coûté la victoire.

Question : Que s’est-il passé au 40e tour du Grand Prix de Turquie ?

Christian Horner :
Nous avions une situation unique cette saison où les quatre premières voitures n’étaient séparées que par deux secondes. Mark menait la course depuis l’extinction des feux. Cette course était la plus rapide de la saison et les quatre pilotes poussaient extrêmement fort. Au 38e tour, Mark a appauvri la richesse du mélange moteur pour améliorer sa consommation d’essence, ce qui lui a fait perdre en moyenne environ 0,18 seconde au tour tout en maintenant le même régime maximal.

Sebastian a conversé plus de carburant que Mark durant la course et donc été capable de rouler avec des réglages moteurs moins conservateurs durant deux tours supplémentaires. Durant les 38e et 39e tours, le rythme au tour de Sebastian a progressé et s’est retrouvé juste derrière Mark tout en subissant une forte pression de la part de (Lewis) Hamilton.

Après un excellent passage du virage 9, Sebastian a profité de l’aspiration de la voiture de Mark et s’est déplacé vers la gauche pour le doubler. Mark a conservé la trajectoire intérieure et a adopté une attitude défensive, ce qu’il était en droit de faire. Quand Sebastian était aux trois quarts passé devant, il s’est déplacé vers la droite. Mark a conservé sa trajectoire et le résultat a été cette collision. Sebastian a dû abandonner tandis que Mark subissait des dommages à l’avant gauche. L’équipe a perdu un doublé. Les pilotes auraient dû se donner un peu plus d’espace.

Q : Quel pilote doit porter le blâme ?
Horner :
Nous attendons de nos pilotes qu’ils se respectent en piste et qu’ils se donnent suffisamment d’espace. Malheureusement, aucun des deux n’a fait cela dimanche et le résultat final a été cette collision. Lors des six doublés réalisés plus tôt, on peut constater qu’il y a eu plusieurs moments criques entre nos pilotes, et qu’ils avaient démontré qu’ils étaient capables de suivre les instructions.

Q : Aviez-vous demandé à Sebastian de doubler Mark ?
Horner :
Nous n’avons pas demandé à nos pilotes de changer de positions. Il n’y a pas de consignes d’équipe chez Red Bull autre que de s’affronter dans un respect mutuel.