Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Le tarif du Grand Prix du Canada revu à la baisse

F1: Le tarif du Grand Prix du Canada revu à la baisse

Par ,

D’après GMM et La Presse

Selon des médias montréalais, le tarif demandé pour ramener le Grand Prix du Canada au calendrier de la Formule 1 aurait chuté de 100$ millions pour une entente de cinq ans.

L’automne dernier, Bernie Ecclestone exigeait la somme de 175$ millions pour signer un contrat de cinq ans avec les organisateurs. Cette proposition avait été rejetée par les gouvernements.

Après que le grand patron de la F1 ait déclaré publiquement qu’il y aurait un Grand Prix du Canada en 2010, le journal Globe and Mail affirme que le montant exigé avait chuté à 75$ millions pour 5 ans.

Le quotidien écrit qu’Ecclestone s’est vu forcer la main à cause de la récession mondiale et le « désir des équipes de retourner courir en Amérique du Nord ».

Le Globe and Mail soutient aussi qu’Ecclestone est sous une pression des patrons de CVC, propriétaire majoritaire des droits commerciaux de la F1, pour garder satisfaits et désireux de rester en F1 les constructeurs automobiles, surtout Toyota et Renault.

« Il semble que CVC ait décidé de les satisfaire en effectuant un retour rapide en Amérique du Nord, » peut-on lire.

Mais le quotidien montréalais La Presse, très au courant du dossier, souligne qu’Ecclestone désire un engagement de sept ans des organisateurs, mais rien ne garantit qu'après les présents Accords de Concorde, qui ont une durée de trois ans, la qualité du plateau de la Formule 1 sera préservée.

Tourisme Montréal veut obtenir des garanties solides avant d'investir des millions de dollars, car on soupçonne plusieurs constructeurs de vouloir peut-être quitter la F1 après l’échéance des Accords de Concorde.

Réjean Tremblay écrit dans La Presse de jeudi : « Le maire Gérald Tremblay l'a dit haut et fort à des amis, hier soir. Le Grand Prix du Canada, c'est réglé. Le Grand Prix revient à Montréal et ce ne sont pas quelques virgules dans les contrats à signer et un million ou deux à négocier qui vont faire la différence. »

« Encore bien plus, les divers gouvernements (Ottawa, Québec et Montréal plus Tourisme Montréal), qui investiront plus de16,5 millions par année dans l'événement, seront partenaires avec Bernie Ecclestone. Ils toucheront 30% des revenus à la billetterie et de la publicité locale. ‘Ce qui devrait rapporter plus de 6 millions par année aux trois ordres de gouvernement. L'investissement total annuel pourrait varier de8 à 12 millions selon les ventes’, a confié une source assise à la table des négociations. »



photo:Force India