Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les billets sont trop chers pour le grand prix de Turquie

F1: Les billets sont trop chers pour le grand prix de Turquie

Par ,

D'après GMM

Mark Webber estime les billets trop chers pour assister au grand prix de Turquie.

Alors que l'avenir du grand prix sur l'Istanbul Park est incertain, les organisateurs refusant de payer les frais doublés par Bernie Ecclestone, le pilote Red Bull vient expliquer pourquoi les gradins sont vides durant le weekend de course.

Le maire d'Istanbul, Kadir Topbas, explique de son côté que l'affluence est faible car « les Turcs n'apprécient pas la course automobile », alors que le circuit est plébiscité par les pilotes et les initiés.

Le président de la FOTA, Martin Whitmarsh, parlait en Chine d'un manque de promotion : « Allez dans Istanbul et dites-moi combien de panneaux et de publicités vous voyez ».

Cependant l'Australien Mark Webber constate tout simplement que la population locale ne peut se permettre d'acheter les billets.

Le pilote Red Bull affirme : « Malheureusement je pense que c'est trop cher pour les locaux d'assister à la course, ce qui explique pourquoi l'ambiance n'est pas ce qu'elle devrait être ».

Bernie Ecclestone détient le contrat de gestion du circuit et insiste qu'il a fait sa part en « subventionnant » une partie des frais annuels depuis le premier grand prix en 2005.

Le Britannique indique dans le Mirror que le gouvernement turc pourrait être plus ouvert pour l'avenir, après le grand prix du weekend prochain.

Bernie Ecclestone annonce : « Lors de notre premier accord, ils prenaient en charge une partie du coût des billets, et donc tout le monde s'attendait à une énorme foule mais elle n'est pas venue. Le gouvernement comblait la différence pour les billets invendus. Il semble que les spectateurs seront bien plus nombreux cette année, ce qui veut dire que l'implication du gouvernement sera beaucoup moindre ».