Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Les écuries veulent un calendrier 2010 officiel rapidement

F1: Les écuries veulent un calendrier 2010 officiel rapidement

Par ,

D'après GMM

McLaren explique que les équipes de F1 ont besoin rapidement d'un calendrier officiel, en particulier en ce qui concerne les dates des grands prix de Monaco et Turquie.

Bernie Ecclestone et la FIA ont récemment émis un calendrier provisoire avec 19 courses entre mars et novembre 2010. Les Accords de la Concorde stipulent un maximum de 17 rendez-vous par saison, tout événement supplémentaire devant être préalablement approuvé par les équipes.

Le directeur général de McLaren, Jonathan Neale, expliquait mardi dans une entrevue téléphonique : "Le fond du problème est que aller sur un grand prix coûte beaucoup d'argent, et avec les nouveaux aménagements que nous avons avec la FOM, il y a un mécanisme de compensation."

Sans parler des coûts, le souci évoqué par les écuries lors d'une réunion à Singapour, porte surtout sur les courses de Monaco et Turquie à une semaine seulement d'intervalle.

Ces deux grands prix d'affilée obligeront les équipes à utiliser le transport aérien plutôt que le transport routier standard, ce qui aura des répercussions financières importantes.

Jonathan Neale explique que d'avoir les grands prix de Monaco et Turquie à une semaine d'écart représente "un défi logistique phénoménal. Bien évidemment, nous voulons participer aux deux événements, et nous voulons le faire bien, mais il faut garder à l'esprit que de déménager toutes les structures de Monaco vers la Turquie n'est pas une petite chose, et nous avons des questionnements à ce sujet."

Dans le cas où les négociations n'aboutissent pas avec les organisateurs de Montréal, Bernie Ecclestone avait déjà prévu de décaler le grand prix de Turquie d'une semaine, pour donner plus de temps après Monaco.

Mais si le grand prix du Canada est confirmé, il serait aussi possible que le grand prix de Turquie, n'ayant pas eu beaucoup de spectateurs cette année, soit supprimé purement et simplement.