Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: L'esprit 'Olympique' de Red Bull se révèle un bon choix pour obtenir le titre

F1: L'esprit 'Olympique' de Red Bull se révèle un bon choix pour obtenir le titre

Par ,

D'après GMM

La politique égalitaire de Red Bull a finalement aidé Sebastian Vettel a remporter le titre de champion du monde 2010.

Dans les jours et les semaines qui ont précédé la finale d'Abu Dhabi, de nombreux commentaires critiquaient l'équipe Red Bull pour ne pas établir une stratégie d'équipe autour de Mark Webber, y compris en changeant l'ordre d'arrivée au Brésil.

Cela aurait résulté que Red Bull se serait engagé dans la bataille le weekend dernier "avec un seul pilote ayant des chances au lieu de deux -- et probablement le mauvais pilote. C'est toujours mieux de ne pas mettre ses oeufs dans le même panier," affirme Dr Helmut Marko, le consultant pour les sports mécaniques auprès de Red Bull.

Il est suggéré que la politique égalitaire a mélangé Ferrari lorsque Red Bull a décidé de séparer les stratégies de course de ses deux pilotes après l'intervention de la voiture de sécurité en début de grand prix.

"Notre politique de permettre à nos pilotes de se battre nous a placé en position où ils (Ferrari) devaient se préoccuper de nos deux pilotes et non pas de un seul," explique Adrian Newey. "Tout dépendait de s'ils voulaient s'occuper de Mark pour le championnat ou de Sebastian. Finalement ils ont choisi de se calquer sur le mauvais," ajoute le concepteur de la RB6.

Niki Lauda, qui a été un des plus féroce envers Red Bull pour ne pas établir une stratégie d'équipe avant Abu Dhabi, concède que l'équipe autrichienne a fait le bon choix -- et très honorable qui plus est.

"'Didi' (Dietrich Mateschitz) disait qu'il voulait faire comme les Jeux Olympiques, mais la F1 n'est pas les Olympiques. C'est incroyable comment cette équipe a finalement gagné de la façon la plus correcte qui soit. Pour moi, c'est unique dans les 60 années de ce sport," déclare le triple champion du monde au journal Kleine Zeitung.

"S'il y avait seulement deux ou trois politiciens qui agissent comme M. Mateschitz, nous serions dans un meilleur monde," ajoute Niki Lauda.