Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1 : Lewis Hamilton et son pilotage

F1 : Lewis Hamilton et son pilotage

Par ,

D'après GMM

Timo Glock et le champion du monde en titre, Kimi Raikkonen, ajoutent à la gronde qui sur Lewis Hamilton et ses manoeuvres en course.

Alors que le pilote McLaren de 23 ans est proche de remporter son premier titre, l'opposition à son style impétueux sur la piste grandit. Robert Kubica a récemment pris le relai en décrivant le comportement de Lewis Hamilton comme "présompteux", "agressif" et "dangereux".

Le polonais, appuyé par son ami Fernando Alonso, déclare dans le Sport Bild : "Lewis Hamilton fait ses propres règles, en particulier au moment du départ."

Le pilote Toyota, Timo Glock, énervé par une manoeuvre de Hamilton à Monza le mois dernier, a déclaré à la station allemande RTL : "lors de la prochaine réunion des pilotes, Jarno Trulli demandera des explications à Lewis Hamilton qu'il l'a bloqué durant deux tours, alors qu'il avait un tour de retard (à Fuji).

"Jarno a perdu une seconde et demi à deux secondes, parce que Lewis Hamilton n'obéissait pas au drapeau bleu", accuse l'allemand.

Raikkonen disait cette semaine : "Ce que Lewis Hamilton a fait au départ du grand prix du Japon n'est pas clair. Il ne m'a pas laissé une chance de tourner dans le premier virage."

"A 6 ans, vous cherchez et apprenez à trouver le point de limite en karting. Mais à ce niveau, vous devez le connaître," ajoute le finlandais.

Dans une interview au journal allemand Bild, Lewis Hamilton essaye d'expliquer le mécontentement de ses rivaux.

"Ce sont des adversaires, et lorsque vous combattez pour le titre comme je le fais, il est clair que vos rivaux vont essayer de vous mettre un maximum de pression, même en dehors de la piste."

"J'ai de bons amis parmi les pilotes, je les respecte tous. Je suis certain qu'ils me respectent également."

"Mais clairement, aucun ne va me supporter publiquement -- et pourquoi devriez-vous féliciter vos adversaires ?" ajoute le britannique.

Et même les habituels défenseurs de Lewis Hamilton, comme le triple champion du monde et légende Sir Jackie Stewart, n'ont pas adhérés au comportement du pilote McLaren.

"Ce n'était pas son meilleur jour," dit l'écossais au rbssport.com. "Son approche au premier virage était très arrogante envers les autres pilotes".

"Naviguer entre les autres monoplaces, comme Lewis l'a fait au premier virage, oblige les autres pilotes à manoeuvre pour pouvoir l'éviter.

"Le grand prix du Japon démontre à quel point Lewis est jeune et seulement à sa deuxième saison, et même s'il apparait très détendu dans les interviews, il n'a pas le même niveau de contrôle durant la course.

"Lewis Hamilton peut toujours gagner le championnat du monde, mais il devra conduire autrement lors des 2 dernières courses que ce qu'il a fait au Japon," ajoute Jackie Stewart.