Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Lewis Hamilton s'est expliqué avec les commissaires pour sa plaisanterie raciste

F1: Lewis Hamilton s'est expliqué avec les commissaires pour sa plaisanterie raciste

Par ,

D'après GMM

Pastor Maldonado révèle qu'il n'a pas eu envie de parler avec Lewis Hamilton après le grand prix de Monaco.

Le pilote McLaren a été pénalisé de 20 secondes sur le résultat de la course pour son accrochage avec le débutant de chez Williams et celui avec Felipe Massa un peu plus tôt dans la course.

« Ces pilotes sont ridicules. C'est stupide. Les gens veulent voir de la course, et nous devons faire le spectacle », disait Lewis Hamilton après le grand prix.

Pastor Maldonado a expliqué au site internet allemand motorsport-magazin.net qu'il n'a même pas essayé de parler avec le pilote britannique.

Interrogé si le pilote McLaren s'était excusé, le Vénézuélien répond : « Non, et je ne veux pas parler de l'incident avec lui. Ça ne servirait à rien ».

Felipe Massa a aussi répondu aux accusations de Lewis Hamilton, qui blâmait le Brésilien pour avoir pris une pénalité.

Lewis Hamilton avait déclaré : « Massa m'a gêné en qualification et j'ai pris une pénalité. Il m'est ensuite rentré dedans (pendant la course) et j'ai pris une pénalité ».

Le pilote Ferrari a calmement répondu dans La Gazzetta dello Sport : « C'est incroyable ce qu'il a fait aujourd'hui. Pas seulement avec moi, avec d'autres pilotes également. Il doit être pénalisé à nouveau une bonne fois, sinon il n'apprendra jamais. Il mérite au moins d'être suspendu une course ».

Lewis Hamilton a en revanche appris rapidement que les plaisanteries douteuses avec les commissaires ne fonctionnent pas, et que sa déclaration « c'est parce que je suis noir » n'a pas plu aux officiels, y compris Alan McNish, le quatrième commissaire pilote.

Le champion du monde 2008 est retourné sur le circuit dimanche soir pour clarifier les choses avec la FIA.

L'équipe McLaren s'inquiétait surtout que les commentaires de son pilote puisse porter préjudice à la catégorie.

Après avoir rencontré les commissaires de course, Lewis Hamilton a déclaré : « Ils ont accepté mes explications et les ont comprises. Nous nous sommes tous serrés la main. Ils m'ont dit qu'ils vont s'assurer que les autres personnes de la FIA ont compris mon emportement et ils clarifieront auprès de ceux qui ont entendu mes propos ».