Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Maria de Villota heureuse d'être encore en vie après son accident

F1: Maria de Villota heureuse d'être encore en vie après son accident

Par ,

Dans une interview exclusive accordée au magazine espagnol Hola!, Maria de Villota, sérieusement blessée à la tête lors d'un accident survenu en essais privés aux commandes de la Marussia de Formule 1, affirme être réellement heureuse d'être encore en vie après avoir subi un tel impact à la tête.

Début juillet, De Villota venait de terminer son tour d'installation et revenait à faible allure aux « puits » de l'aérodrome de Duxford quand la monoplace à moteur Cosworth a soudainement accéléré. La Marussia a percuté la plateforme d'un camion, juste à la hauteur du casque de Maria. La jeune femme a subi de graves blessures à la tête, a perdu son œil droit et a passé un mois à l'hôpital.

« Je me souviens de tout, même du moment précis de l'impact », a-t-elle déclaré durant l'interview.

« Quand je me suis réveillée, il y avait plein de monde autour de moi. Personne ne savait si j'allais être capable de parler ou comment. J'ai commencé à parler en anglais, car je croyais que j'étais à une visite médicale de la FIA et que l’infirmière était une entraîneuse physique. Ensuite mon père m’a prié de parler en espagnol parce que ma mère ne comprenait que la moitié de ce que je disais. C’est là que je me suis rendue compte de tout, de ce qui était arrivé, où j’étais et pourquoi », a-t-elle raconté.

Marussia F1 Maria de Vilotta
Photo: Marussia F1 Team

La jeune femme de 32 ans a admis avoir paniqué quand elle a vu son visage pour la première fois.

« Au début, ils me couvraient l’œil avec un bandage et je ne pouvais pas le voir. Quand j’ai pu me voir dans un miroir, j’ai été terrifiée. J’avais 140 points de suture au visage, comme si c’était du cordage de bateau... et j’avais perdu mon œil droit. Je vais d’ailleurs devoir repasser une opération pour ça mais le plus dur est derrière moi maintenant, » de dire De Villota.

« Je souffre de gros maux de tête, des migraines. Les médecins ne savent pas combien de temps cela durera. Peut-être des années. Je dois aussi contrôler mes efforts pour ne pas augmenter la pression à l'intérieur de la boîte crânienne. J'ai aussi perdu les sens du goûter et de l'odorat », a-t-elle confié.

Maria De Villota avoue avoir maintenant une autre vision de la vie. "L’accident m’a donné une autre perspective sur la vie, sur les choses qui comptent. Maintenant je n’ai plus qu’un œil mais je vois plus de choses qu’avant. Avant, ma vie était une course contre la montre mais maintenant je mesure les choses autrement, sur une autre échelle de temps."