Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: McLaren serait ''heureuse'' de conserver Jenson Button pour 2015

F1: McLaren serait ''heureuse'' de conserver Jenson Button pour 2015

Par ,

D'après GMM

L'équipe McLaren pourrait attendre une autre année pour signer un pilote de pointe avec Honda.

Depuis plusieurs semaines, il ne fait aucun doute que l'équipe de Woking veut attirer un pilote champion du monde du calibre de Fernando Alonso, Lewis Hamilton ou Sebastian Vettel pour 2015.

Ces 3 pilotes sont sous contrat et toutes les discussions ont de quoi rendre nerveux Jenson Button, qui pourrait se retrouver à la retraite en fin de saison.

« Si je n'ai plus de volant en fin de saison, c'est comme ça. Je ne peux pas faire grand-chose », de commenter Jenson Button à Monza.

F1 Jenson Button Monza McLaren-Mercedes
Jenson Button, McLaren-Mercedes, à Monza. (Photo: WRi2)

Cependant The Observer rapporte que McLaren serait prête à prolonger ses 2 pilotes, Jenson Button et Kevin Magnussen, pour une nouvelle saison.

« Pour être honnêtes, nous sommes heureux avec les pilotes que nous avons », de confirmer Éric Boullier.

« Vous pouvez les estimer ou pas, c'est à vous de voir. Nous sommes heureux et chanceux d'avoir les bons pilotes que nous avons. Et si nous les avons l'an prochain, nous serons heureux », d'ajouter le directeur de McLaren.

Le Français laisse entendre qu'une nouvelle « stratégie » consisterait à installer le nouveau partenariat McLaren-Honda durant un an, et ensuite envisager un changement de pilote pour 2016.

« Nous réfléchissons à une stratégie. Nous devons penser à 2016. Nous regardons qui, quand, comment, combien, car nous voulons voir comment bâtir notre avenir. Il est habituel en Formule 1 d'avoir des discussions avec une liste de pilotes potentiels, mais pour l'année suivante, pas pour l'année d'après », de commenter Éric Boullier.

Il semble surtout clair que des pilotes du calibre d'Alonso, Hamilton ou Vettel sont peu enclins à prendre un pari vers McLaren, sans évaluer d'abord Honda.

« Nous sommes pour avoir la meilleure voiture, afin de pouvoir attirer le meilleur pilote et obtenir un ensemble gagnant. Mais à un moment, il faut ouvrir les négociations », d'expliquer Éric Boullier.