Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Mika Häkkinen déçu par le comportement de Lewis Hamilton

F1: Mika Häkkinen déçu par le comportement de Lewis Hamilton

Par ,

D'après GMM

Double champion du monde, Mika Häkkinen a déclaré que le comportement de Lewis Hamilton à Monaco avait été en deçà des standards de la Formule 1.

Hamilton a ouvertement accusé Nico Rosberg d’être volontairement parti à la faute durant les qualifications pour ruiner ses efforts, puis il a refusé de le féliciter après sa victoire.

« J’admire la patience de Nico dans cette affaire. Je n’aime pas le comportement qu’a affiché Lewis. C’est irrespectueux et en deçà des standards de la Formule 1 », de dire Häkkinen au journal Ilta Sanomat.

On croit que les deux pilotes Mercedes AMG ne se sont pas adressés la parole depuis la fin de la course à Monaco.

« Ils sont à des endroits différents. Ce n’est pas exceptionnel », de dire Toto Wolff à l’agence de presse DPA.

Hamilton affirme avoir vu des preuves que Rosberg a délibérément freiné trop tard lors de la qualification à Monaco pour faire agiter les drapeaux jaunes.

Toutefois, les commissaires, dont l’ancien pilote de F1, Derek Warwick, ne sont pas d’accord avec lui.

« Je ne désire pas vraiment lui prodiguer des conseils. Il a gagné pas mal de courses et un titre mondial », de révéler Warwick au Daily Mail.

« Mais si j’avais un truc à lui dire, ce serait de faire un homme de lui et de se concentrer sur sa prochaine course au Canada ».

F1 Mercedes AMG Nico Rosberg Monaco Lewis Hamilton
Nico Rosberg et Lewis Hamilton, Mercedes AMG, dans les rues de Monaco. (Photo: WRi2)

Quant à Rosberg, il semble vouloir passer à autre chose.

« Je fais des efforts pour travailler en équipe et pour détendre l’atmosphère dans l’équipe », a-t-il dit.

Gerhard Berger, qui a reçu les patrons de Mercedes et les pilotes à dîner sur son yacht à Monaco, affirme que Hamilton n’est pas disposé à faire baisser la pression et que le « mélange des deux est prêt à exploser ».

« Il est évident que ça ne fait que commencer », a-t-il affirmé sur les ondes de Servus TV.

« Je crois que Hamilton doit mieux faire ses devoirs. Il est actuellement l’homme le plus rapide en F1, mais il porte trop d’attention aux choses futiles. Rosberg possède le meilleur package ».

Déterminer clairement un pilote No. 1 et un pilote No. 2 faciliterait évidemment grandement des choses, mais Wolff ne veut pas imposer les consignes.

Toutefois, il affirme ne pas avoir été comblé par le résultat de Monaco.

« C’était moi le mauvais garçon après les qualifications. Je leur ai bien dit qu’il était totalement inacceptable que nous ayons passé l’après-midi à débattre avec les médias à savoir si un pilote avait triché ou pas. J’ai autre chose à faire », de dire Wolff.

Wolff était surtout énervé par les propos de Hamilton qui a fait comprendre qu’il songeait à régler cette affaire comme Ayrton Senna l’avait fait avec Alain Prost, c’est-à-dire sortant volontairement de piste Nico Rosberg.

« Nous avons eu une rencontre du conseil d’administration et de nos partenaires à Monaco. Je me suis assuré que notre équipe et notre marque ne seront pas ridiculisées. Je crois que mes pilotes ont compris le message », de faire comprendre Wolff.

« Ils peuvent s’amuser avec les jouets, mais il est hors de question qu’ils les cassent », de dire Wolff au journal italien La Gazzetta dello Sport.

« Il n’y a clairement pas d’amour. C’est un boulot, pas des vacances. C’est extraordinaire d’avoir deux pilotes à ce niveau », de confier Wolff.