Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Pedro de la Rosa prédit que l'écurie HRT va progresser

F1: Pedro de la Rosa prédit que l'écurie HRT va progresser

Par ,

Pedro de la Rosa, 41 ans, prédit que la petite écurie espagnole de Formule 1 HRT continuera à s'améliorer au cours de la seconde moitié de la saison 2012.

« Nous avons effectué des progrès réguliers, mais nous sommes à un moment décisif et nous devons faire un autre pas en avant. Mon évaluation de l'équipe est positive, car nous nous sommes fixés des objectifs réalistes et les avons atteints. Nous sommes où nous devrions être », de dire De la Rosa dans une interview affichée sur le site Formula1.com.

HRT F1
Photo: HRT F1 Team

« Nous avons commencé la saison à l'extérieur du 107% en Australie, et nous avons atteint un sommet, soit 103,6%, à Monaco, puis notre meilleure performance à Valencia avec 103,4% » d'expliquer l'ancien pilote d'essais de McLaren.

« Dans notre cas, il est relativement facile de nous améliorer durant la seconde moitié de saison, car contrairement aux grosses écuries, nous ne visons pas la perfection. Nous disposons d'une plus grande marge de progression. Je crois que nous faisons du bon travail avec beaucoup moins d'employés que les autres écuries » ajoute-t-il.

« Peu importe les difficultés, personne n'a baissé les bras. Vous savez, ce n'est pas facile d'être les derniers. Mais ce qui nous motive est de progresser et je crois que nous ne resterons pas les derniers longtemps. Même si cela est très difficile, nous croyons que allons progresser dans la hiérarchie », d'ajouter De la Rosa.

HRT F1
Photo: HRT F1 Team

L’Espagnol a aussi expliqué les forces et les faiblesses de la F112 à moteur Cosworth.

« Sa principale force provient de sa bonne plateforme mécanique constituée du châssis et de la suspension. La F112 l'a démontré sur le circuits qui exigent cette caractéristique. Elle est aussi faible. Par contre, sa faiblesse est de manquer d'appui aérodynamique en comparaison aux autres voitures. Nous savons exactement où nous perdons du temps en piste et pourquoi. Et nous devons améliorer ces domaines. Si nous parvenons à nous qualifier à l'intérieur de 103%, ce sera un réel succès. Surtout que nous ne disposons pas de KERS et d'un DRS aussi efficace que les autres écuries », de préciser Pedro de la Rosa.

« Je crois que nous serons pas mal à Monza à cause des longues lignes droites et des zones de gros freinages. Notre voiture aime ce genre de circuit. Par contre, je redoute Spa et Suzuka, car ce sera très compliqué pour nous », de terminer le pilote espagnol.