Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Qui partira quand et où de la Chine

F1: Qui partira quand et où de la Chine

Par ,

D'après GMM

Alors que le volcan islandais fait toujours rage près du ciel arctique, la grande majorité des aéroports européens sont toujours fermés et le cirque de la F1 planifie par conséquent la semaine à venir un peu différemment qu'il ne l'aurait souhaité.

Lotus est probablement l’équipe qui s’en sortira le mieux avec pied sur terre en Malaisie. En tant qu’employés du propriétaire d’AirAsia, Tony Fernandes, toute l’équipe séjournera à Kuala Lumpur en attendant la reprise des vols internationaux en direction de l’Europe.

Plusieurs pilotes ont simplement opté pour prolonger leur séjour en Chine, remplissant des demandes d’extensions de Visas dans les paddocks, dimanche.

« Je reste ici. Même si les vols reprennent bientôt, on ignore quand on pourra y avoir accès », a déclaré Nico Hulkenberg.

Nico Rosberg se rendra pour sa part en Thaïlande, Mark Webber à la maison (en Australie) et Bernie Ecclestone à Bangkok, à bord de son jet privé.

Michael Schumacher se mord les doigts de ne pas avoir opté pour son jet privé à Shanghai, comme il l’avait fait lors des trois premiers rendez-vous de la saison, à Bahrein, Melbourne et Sepang. Il dépend maintenant, comme les autres pilotes, du retour à la normale des activités aériennes européennes.

Un correspondant du Times, Kevin Eason, doit se marier le week-end prochain, en Angleterre. Certains de ses collègues lui cherchent actuellement un train transsibérien.

Christian Horner pensait bien avoir dupé la communauté avec un vol vers Dubai, puis Rome et finalement Glasgow… mais l’aéroport de Rome a aussi fermé ses portes dans les derniers jours!

Ce qui inquiète le plus les équipes toutefois est l’équipement : quand les voitures et tout le matériel si savamment réemballé dimanche – matériel qui peut remplir jusqu’à six Boeing 747, à Shanghai, partiront-ils de l’aéroport international?

« Tant que l’aéroport est fermé, nous attendrons », a déclaré le responsable du transport de la FOM, Alan Woollard. « Avec un peu de chance, nous pourrons repartir avant la fin de cette semaine. »

Woollard a également admis ce qui pourrait inquiéter plusieurs équipes planifiant d’importants changements pour Barcelone : « Si le délai dépasse cette période, tout pourrait être envoyé directement à Barcelone. »

Heureusement, le prochain Grand Prix ne doit avoir lieu que dans trois semaines, laissant un peu de temps aux équipes et aux pilotes de rentrer à la maison et, qui sait, modifier leurs monoplaces en vue du début des manches européennes.

Niki Lauda, qui n’a pu se rendre en Chine suite aux fermetures récentes, a déclaré : « Mes ingénieurs croient que les cendres ne sont plus un problème à l’heure qu’il est. » Le Hongrois espère que la décision de garder les aéroports fermés ne sera pas inutilement prolongée.