Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Résumé équipe par équipe, journée de samedi

F1: Résumé équipe par équipe, journée de samedi

Par ,

D'après GMM

FERRARI
Felipe Massa est vraiment le maître d'Istanbul, lui qui a récolté sa troisième pôle position de suite en Turquie. Après un tour moins que parfait, Kimi Raikkonen n'a pu faire mieux qu'une quatrième place, derrière les deux McLaren. « On se demande bien l'importance de leur approvisionnement en essence », de dire Raikkonen.

MCLAREN-MERCEDES
Lewis Hamilton a déclaré à la conférence de la FIA que le choix des pneumatiques plus durs plutôt que les pneumatiques plus mous lors de la dernière séance de qualification (Q3) était une très mauvaise décision, lui qui s'est qualifié juste derrière son coéquipier Heikki Kovailainen. Ce dernier se retrouve donc en première ligne pour la première fois de sa carrière.

BMW-SAUBER :
Les BMWs étaient franchement hors rythme durant les séances d'essais et on craignait pour les qualifications, mais Robert Kubica s'est finalement qualifié cinquième derrière quatre voitures Ferraris et McLarens clairement plus rapides. « Nous nous attendions à un peu mieux après avoir teminé la Q2 en deuxième place » a dit Kubica. Nick Heidfeld a aussi participé à la Q3, mais n'a pu faire mieux que le neuvième temps.

RED BULL-RENAULT
Mark Webber et David Coulthard ont réussi les premiers et troisièmes temps à la séance matinale, une surprise en soi. Ils ont toutefois repris une position "plus normale" en se qualifiant sixième et dixième.

RENAULT
Fernando Alonso n'avait pas fait mieux que deuxième lors de la séance matinale, mais il a fait pire en qualifications, ne récoltant que le septième temps. Nelson Piquet n'a pas été dans le rythme de son coéquipier de tout le week-end alors qu'il était à six dixièmes le matin et à plus de sept dixièmes en qualifications. Cet écart l'a même empêché d'aller plus loin que la première qualification. « Je suis vraiment très déçu aujourd'hui » de dire Piquet.

TOYOTA
Une huitième place sur la grille pour Trulli, mais son coéquipier - Timo Glock, a connu des problèmes de roues avants qui ne lui ont pas permis de s'illustrer, le reléguant bon dernier de la Q2, soit 15e.

WILLIAMS-TOYOTA
Nico Rosberg était quatrième lors de la séance matinale, mais il n'a pas réussi à se faufiler en Q3. Nakajima n'a même pas franchi le seuil de la Q1. « Nous nous attendions à ce qu'il soit moins rapide étant donné le manque de données aérodynamiques dont nous disposons à son sujet » d'expliquer Sam Michael.

HONDA
Aucune des deux voitures Honda n'a franchi le seuil de Q2, Rubbens Barrichello ayant au moins le mérite de dépasser son coéquipier Jenson Button en 12e place pour son 257 départ. « D'ici, ça sera difficile de faire des points », a déclaré Button.

TORO ROSSO-FERRARI
Après une mauvaise sortie en Espagne, Sebastian Vettel est de retour dans la course en Turquie, participant même à la Q2. Quant à Bourdais, il s'est plaint du « blocage » des voitures Force India pour expliquer sa contre-performance. « Je ne sais vraiment pas ce qu'ils font durant leurs tours de décélération » a dit le pilote qui n'a pu faire mieux que le 18e temps.

FORCE INDIA-FERRARI
Après avoir engagé des recours en justice contre les voitures "clônées-Honda" de Super Aguri, Force India doit focaliser sur sa course puisqu'elle n'a fait rien de mieux que le dernier rang en Turquie. Adrian Sutil continue a avoir du mal à contenir son coéquipier Giancarlo Fisichella, même si le vétéran romain s'est qualifié bon dernier dû à sa pénalité de trois places pour avoir passé sur un feu rouge, vendredi.