Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Réunion de la dernière chance pour Max Mosley et les équipes de la FOTA

F1: Réunion de la dernière chance pour Max Mosley et les équipes de la FOTA

Par ,

D’après GMM

Une réunion de la dernière chance a lieu aujourd’hui à Londres entre Max Mosley et les équipes de la FOTA, l’association des écuries de Formule 1, afin de dénouer l’impasse des inscriptions au Championnat du monde.

À moins de 24 heures de la publication de la liste des inscrits au championnat de 2010, l’imbroglio règne toujours. Huit écuries de F1 ont fait parvenir des inscriptions liées à des conditions précises à la FIA, comme l’abandon du projet de plafond budgétaire et la signature immédiate des nouveaux Accords de Concorde qui gèrent la F1.

Max Mosley, le président de la FIA, a demandé à ces équipes de laisser tomber leurs conditions, ce qu’elles refusent de faire.

On risque donc de voir des noms prestigieux comme Ferrari et McLaren absents de la liste qui sera diffusée demain par la FIA.

Toutefois, des experts prétendent que le nom de trois équipes, Ferrari, Red Bull et Toro Rosso, figurera sur la liste, car elles possèdent déjà des ententes séparées.

Jeudi, Christian Horner a vigoureusement nié que les écuries Red Bull et Toro Rosso aient été inscrites au championnat de 2010.

Toutefois, la possibilité de voir Ferrari inscrite contre son gré a fait bondir Stefano Domenicali, le directeur de la Scuderia Ferrari. Il a indiqué que si une entente n’était pas conclue « alors la liste des inscrits de la FIA ne pourra pas inclure Ferrari ».

À sept mois du début de la saison 2010, il existe un risque réel de voir la F1 se diviser demain, vendredi le 12 juin.

« Si dix écuries inscrites au championnat de l’an prochain ne sont pas membres de la FOTA, alors il y a un sérieux problème, » a déclaré Ross Brawn en Turquie.

« J’espère donc qu’on trouvera une solution, même si cela signifie que l’on doive adopter une sorte de statu quo en attendant de trouver une solution définitive ».

Dans sa lettre, Max Mosley a apparemment adouci sa position. Il aurait accepté de modifier le règlement du plafond budgétaire, le fixant maintenant à 100 millions d’euros en 2010 avant de l’abaisser à 45 millions en 2011.

Il aurait aussi accepté de signer les Accords de Concorde et de renommer le plafond budgétaire en « réglemenation financière ». Il aurait aussi ajouté que le salaire de certaines personnes les mieux rémunérées d’une écurie ne serait pas inclus dans le plafond budgétaire.




photo:Logo FIA