Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Revue de la saison 2012 - Caterham

F1: Revue de la saison 2012 - Caterham

Par ,

L'écurie Caterham de Formule 1 de Tony Fernandes est la dernière des trois nouvelles équipes à avoir été acceptée à participer au Championnat du monde de 2010. Des trois, elle est celle qui a le plus évolué.

Née sous le nom de Lotus Racing avec du financement malaisien en 2010, l'écurie a cette année été renommée Caterham suite au litige à propos de la propriété légale du nom « Lotus », résolu par le rachat par Fernandes du petit constructeur automobile britannique Caterham.

Pour une seconde année successive, les monoplaces étaient propulsées par le moteur Renault ; le même qui équipe les Red Bull qui ont récolté les trois derniers Championnats du monde. En dépit de ce moteur, les CT01 de Heikki Kovalainen (ancien pilote McLaren) et Vitaly Petrov étaient nettement plus lentes que le fameuses RB8 de Vettel et Webber.

Caterham F1 Team
Photo: Caterham F1 Team

Heikki Kovalainen
Meilleur résultat en qualification : 16e (3 fois)
Meilleur résultat en course : 13e (2 fois)
1 abandon

Vitaly Petrov
Meilleur résultat en qualification : 18e (8 fois)
Meilleur résultat en course : 11e (une fois, au Brésil)
1 abandon

La CT01 a été conçue par une équipe d'ingénieurs dirigée par Mark Smith, un ancien de Red Bull Racing et Force India, entre autres. Entretemps, l'ancien directeur technique, le redoutable Mike Gascoyne, était placé en charge d'une nouvelle division de l'entreprise, Caterham Technology.

Il semble bien que les Caterham F1 souffrent de ce fameux mal de manque d'appui aérodynamique; une déficience qui frappe la plupart des voitures des petites écuries. Car parvenir à générer de l'appui sans produire une traînée catastrophique représente un défi immense, même pour des grosses écuries qui disposent d'un gigantesque département aéro, des plus récents outils de simulations et même parfois de deux souffleries.

Caterham F1 Team
Photo: Caterham F1 Team

La saison 2013 marquera la deuxième avec Mark Smith aux commandes et il faut espérer que la prochaine Caterham sera un peu plus rapide et qu'elle parviendra à compter quelques points. Si elle n'y parvient pas, ce sera sans nul doute une énorme déception, car cette petite écurie sympathique est efficace et possède d'excellents éléments.

Comme c'est le cas avec Timo Glock chez Marussia, il semble bien que le vétéran Heikki Kovalainen a perdu une certaine dose de sa motivation au fil des saisons. Vainqueur d'un Grand Prix (eh oui !), le Finlandais s'est soudainement retrouvé à se battre pour la 19e place... Démotivant au possible.

Vitaly Petrov, son coéquipier, est rapide et a même battu Heikki à quelques reprises, ce qui est une surprise. C'est aussi lui qui a récolté le meilleur résultat de l'écurie cette saison, une 11e place décrochée au Brésil et qui procure à Caterham la fameuse 10e place au Championnat des constructeurs.

Attendez-vous à ce que Caterham continue à employer les moteurs Renault pendant encore quelques saisons, car le groupe a signé des ententes de partenariats avec le constructeur automobile français, dont celui de collaborer à la production de la nouvelle Alpine.