Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Robert Kubica décidé à revenir en Formule 1 cette saison

F1: Robert Kubica décidé à revenir en Formule 1 cette saison

Par ,

D’après GMM

Le pilote polonais de Formule 1, Robert Kubica, a donné sa première interview depuis son accident survenu en rallye dimanche dernier Italie.

Le vétéran journaliste Pino Allievi du quotidien sportif La Gazzetta dello Sport a rencontré le pilote de l’écurie Lotus Renault GP à l’hôpital.

Kubica indique « être décidé de revenir plus fort qu’auparavant ».

« Je ne me souviens pas de l’accident, mais ces événements vous rendent plus fort. Toutefois, je suis chagriné pour ma mère, » de dire Kubica.

Parlant de sa pire blessure, sa main droite qui a bien failli être sectionnée quand la glissière d’acier a pénétré dans l’habitacle de la Skoda Fabia, il a dit : « Mes doigts fonctionnent. Mon bras aussi. Mais ce n’est qu’après avoir beaucoup travaillé que j’en serai sûr ».

Allievi affirme que le visage de Kubica était calme quand il a parlé de sa détermination à revenir en Formule 1.

« Je me souviens très bien dans quel état j’étais, il y a de cela sept ans, quand la voiture que conduisait un de mes amis a été percutée par un conducteur ivre. Cette fois-là, nous avons aussi percuté la glissière, qui a plié sous le choc, et nous avons roulé en bas d’un ravin, » de raconter Kubica.

« J’étais blessé au même bras qui était en piteux état. Après quatre jours, je ne ressentais pas les choses comme je le fais aujourd’hui. Et cela me rassure. »

Le gérant de Kubica, Daniel Morelli, a aussi révélé qu’on l’avait prévenu au pire quand son pilote est arrivé à l’hôpital. Il avait perdu beaucoup de sang.

« Quand il est arrivé ici, il ne restait qu’un litre de sang dans son corps. Les médecins m’ont dit ‘Appelez les parents de ce garçon’ m’ont-ils dit. Cela m’a donné une décharge électrique… »

Puis, Kubica a parlé de sa passion pour le rallye.

« C’est un exercice difficile, ardu et il aide la concentration pour la F1. À savoir si je vais encore en faire, je ne sais pas… on verra. Ce fut agréable de voir Briatore ; une personne exceptionnelle. Puis, il y a eu Alonso, Petrov, Alesi, Liuzzi… Vraiment bien. Sur les circuits, on ne voit jamais le vrai visage des gens ».