Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Sergio Pérez blâme Felipe Massa pour l'accident de Montréal

F1: Sergio Pérez blâme Felipe Massa pour l'accident de Montréal

Par ,

Sergio Pérez et Felipe Massa ont été impliqués dans un énorme accident survenu dans les derniers instants du Grand Prix du Canada tenu dimanche au circuit Gilles-Villeneuve de Montréal.

Peu après la course, les commissaires ont blâmé Pérez pour avoir causé l’accident, jugeant que le Mexicain avait changé de trajectoire quelques instants avant l’impact alors que les voitures allaient freiner pour négocier le virage Senna.

Lundi, via les réseaux sociaux, Pérez, qui pilote pour Sahara Force India, a affirmé qu’il avait laissé suffisamment d’espace à Massa, de Williams, pour qu’il parvienne à le doubler.

« Il est très décevant de perdre un aussi bon résultat, car je n’ai commis aucune faute », d’écrire Pérez.

« J’ai suivi la même trajectoire et le même point de freinage que lors des tours précédents. Mais cette fois-là, j’ai été percuté à l’arrière par Massa. Il y avait suffisamment d’espace à la gauche de ma voiture pour qu’il tente un dépassement correct. Je ne comprends pas pourquoi il a fallu qu’il me percute », de raconter le Mexicain.

Il poursuit : « J’ai regardé la reprise de l’incident et je ne peux m’empêcher de constater que Felipe braque vers la droite juste avant de me frapper. Selon moi, il a changé d’idée à la toute dernière seconde et décidé de reprendre la trajectoire normale. Mais son manque de jugement nous coûte beaucoup de points au championnat », de poursuivre Pérez.

L’écurie Sahara Force India a d’ailleurs publié cette capture d’écran qui montre Massa braquer son volant vers la droite.


En fin de course, La Sahara Force India de Pérez a connu des ennuis de freins. Toutefois, Pérez réfute les allégations faites par Williams qui suggèrent qu’il aurait dû abandonner et ne plus être en piste.

« De plus, je ne suis pas heureux de lire que j’aurais dû abandonner », de poursuivre Pérez.

« La voiture était parfaitement conduisible avec quelques ajustements. Nous l’avons démontré jusqu’au moment où je me suis fait sortir de piste. D’autres voitures ont aussi connu des ennuis techniques depuis bien plus longtemps que nous, et elle ont terminé la course sans ennui », de conclure Pérez.

Sergio Perez's Sahara Force India, Montreal
La Sahara Force India de Sergio Pérez après l'Impact.(Photo: WRI2)