Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Trois équipes luttent pour être sur la grille en 2015

F1: Trois équipes luttent pour être sur la grille en 2015

Par ,

D'après GMM

La possibilité de voir les grosses équipes aligner 3 monoplaces l'an prochain pour remplir la grille donne un coup de projecteur sur 3 petites écuries en difficulté.

Caterham est sans doute l'équipe la plus en danger pour l'an prochain, après le départ de Tony Fernandes et la possibilité que l'équipe ne puisse plus continuer après le grand prix d'Angleterre.

Sur fond de rumeurs persistantes de graves problèmes financiers, l'écurie est maintenue à flot par un mystérieux consortium d'investisseurs, mais Manfredi Ravetto insiste que Caterham soit solide financièrement.

« Nous développons notre monoplace 2015 actuellement à Cologne, dans la soufflerie de Toyota. Et bien évidemment, on ne peut pas utiliser les installations de Cologne uniquement parce que nous sommes gentils ! », d'expliquer le directeur général de Caterham.

« Et si nous faisons cela (payer Toyota), cela veut dire que nous sommes pleinement impliqués pour être ici l'an prochain », d'ajouter Manfredi Ravetto.

Caterham F1 Team
Photo: Caterham F1 Team

Marussia est l'autre écurie évidemment désignée comme en difficulté, même si Graeme Lowdon insiste que la petite équipe poursuit ses efforts.

« Je ne vais pas donner une mauvaise impression désinvolte en disant 'oui, nous allons très bien', car c'est un défi permanent de gérer des entreprises dans cet environnement », de confier le directeur sportif de Marussia à Sporting Life.

« Mais nous avons l'obligation de négocier correctement et si vous ne croyez pas raisonnablement que vous pouvez être là, alors il faut arrêter. Si nous pensions que nous ne pourrions être ici, alors nous n'y serions pas », d'ajouter Graeme Lowdon.

F1 Marussia Jules Bianchi
Jules Bianchi, Marussia. (Photo: WRi2)

Sauber est clairement la 3e équipe qui lutte pour sa survie, pour sa 21e année d'existence en Formule 1.

Son fondateur Peter Sauber et sa copropriétaire Monisha Kaltenborn affrontent la situation courageusement, mais une personne de l'intérieur dresse un tableau un peu plus incertain.

Personne centrale dans ce qui fut appelé le plan de sauvetage russe, Oleg Sirotkin, le père de Sergeï Sirotkin.

Le jeune Russe était pressenti pour arriver en Formule 1 rapidement, mais ses chances deviennent de moins en moins claires.

Oleg Sirotkin explique sur le site russe f1news.ru : « À mon avis, c'est 50-50. Il y a de nombreux problèmes, l'un d'entre eux est la situation instable des équipes. Il n'y a aucune garantie qu'elles soient au départ de la prochaine saison. Nous travaillons très étroitement avec Sauber, par exemple, et il semble qu'ils ont des problèmes ».

F1 Sauber Sergey Sirotkin
Sergeï Sirotkin, Sauber. (Photo: WRi2)